Portrait de l’incidence et de la mortalité des cancers associés aux virus du papillome humain (VPH) : mise à jour de l’incidence 2008-2010 et de la mortalité 2008-2012

  • Au Québec, le programme public de vaccination contre les VPH a été introduit en 2008. Ce programme, qui s’adressait aux jeunes filles de la 4e année du primaire, a été élargi en 2016 pour inclure les garçons du même âge.
  • En 2013, l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) publiait un premier portrait des cancers associés aux VPH au Québec, pour la période prévaccination de 1984 à 2007.
  • Le présent rapport fait une mise à jour de l’incidence des cancers associés aux VPH ainsi que de la mortalité attribuable à ces cancers, pour évaluer le fardeau de la maladie et celui potentiellement évitable par la vaccination. Bien que l’effet de la vaccination sur les cancers ne sera visible que dans les années futures, l’évolution temporelle de l’incidence et de la mortalité des cancers associés aux VPH a également été révisée, afin d’inclure les dernières années disponibles dans l’analyse des tendances. 
  • Les données utilisées pour la mise à jour du portrait des cancers associés aux VPH et l’analyse des variations temporelles proviennent du Fichier des tumeurs du Québec (FiTQ) et du Fichier des évènements démographiques – Fichier des décès du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) pour l’analyse de l’incidence et de la mortalité respectivement. 
  • Les données d’incidence portent sur les années 2008-2010 et celles sur la mortalité de 2008 à 2012. Les tendances temporelles ont été évaluées sur la période de 1984 à 2010 pour l’incidence et sur celle de 1984 à 2012 pour la mortalité.
  • Au Québec, en moyenne, annuellement, ont été rapportés :
    • 286 nouveaux cas de cancer du col utérin ainsi que 79 décès;
    • 96 nouveaux cas de cancer de la vulve et 32 décès; 
    • une vingtaine de nouveaux cas de cancer du vagin et 14 décès; 
    • 105 nouveaux cas de cancer de l’anus dont 66 cas survenus chez des femmes et 39 cas chez des hommes. En moyenne, 14 et 8 décès/an par cancer de l’anus sont survenus chez des femmes et des hommes québécois, respectivement;
    • 34 nouveaux cas de cancer du pénis et 10 décès; 
    • 316 nouveaux cas de cancer de l’oropharynx dont 82 chez des femmes et 234 chez des hommes. En moyenne, 24 et 59 décès/an sont survenus chez des femmes et des hommes québécois, respectivement.
  • L’incidence du cancer du col utérin et la mortalité associée ont diminué au Québec au cours des 27 années de l’étude. Le déclin était plus prononcé au cours des années 80 et début 90.
  • Globalement, on recense annuellement environ 861 cas de cancer pour l’ensemble des sites de cancers associés aux VPH, dont 554 chez les femmes et 307 chez les hommes. De ce nombre, 461 (83 %) chez les femmes et 221 (72 %) chez les hommes seraient causés par des VPH. Enfin, 418 chez les femmes et 210 chez les hommes pourraient être reliés plus spécifiquement aux sept génotypes oncogènes inclus dans le vaccin nonavalent, pour un total de 628 cas potentiellement évitables par la vaccination, annuellement. 
  • Le fardeau des cancers associés aux VPH est dominé par le cancer du col utérin chez les femmes et les cancers oropharyngés chez les hommes. 
Portrait de l’incidence et de la mortalité des cancers associés aux virus du papillome humain (VPH) : mise à jour de l’incidence 2008-2010 et de la mortalité 2008-2012

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-83172-3

Notice Santécom: