Environnement bâti

  • 16 août 2013

    L'activité physique utilisée comme moyen de transport est accessible et s'avère un moyen efficace de conserver un niveau souhaitable d'activité physique. L'intégration du transport actif à un mode de vie physiquement actif entraîne des bénéfices considérables pour la santé. Par exemple, le transport actif incluant la marche et le vélo est associé à une diminution de 11 % des risques de maladies cardiovasculaires (Hamer et Chida, 2008). Le développement de modes de transport alternatifs, en particulier le transport actif, peut également contribuer à l'amélioration du bilan routier et être associé à une série de cobénéfices sanitaires incluant la réduction des traumas routiers, des problèmes cardiorespiratoires et de la mortalité attribuables aux émissions polluantes.

    En plus des...

  • 18 mars 2013

    The built environment, composed of all the buildings, spaces, and products that have been created or modified by people, has undeniably an impact on our health and quality of life. This first issue of the TOPO collection documents, in a nutshell, the relation between the built environment and physical activity amoung young people. It addresses the following questions: "What opportunities provided by the built environment promote physical activity by young people?", "What characteristics of the built environment promote a physically active lifestyle among young people?", "What interventions addressing the built environment have been already implemented in Québec and elsewhere in the world?". The TOPO collection is produced by the multidisciplinary team on nutrition,...

  • 14 mars 2013

    The built environment has an influence on lifestyle and body weight

    Physical activity is promoted through:

    • More walkable neighbourhoods
    • The presence of sidewalks, walking paths, and bike paths
    • A substantial presence of recreational and sports infrastructure including parks, pools, playgrounds, and sports clubs.

    Healthy eating is promoted through:

    • Having easy access to food retailers that are located close to homes and that offer healthy foods at affordable prices.

    The environment as the target of healthy public policy

    Several health organizations, including the World Health Organization (WHO), the National Institute for Health and Clinical Excellence (NICE), and...

  • 9 janvier 2013

    Caractéristiques d’un environnement favorable à la saine alimentation ou à un mode de vie physiquement actif

    • Une part importante de la population de la RSS de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine habite des secteurs où la diversification des affectations des sols est importante ou moyennement importante (34 %) comparativement à l’ensemble de la province où près de 52 % de la population habite des secteurs où la diversification des affectations est élevée et moyennement élevée.
    • Nous comptons pour la RSS de la Gaspésie–Îles-de-la-Madeleine près de 9 683 kilomètres de sentiers. La distance moyenne à au moins un sentier est de 1,9 km. Cette valeur se situe en dessous de la moyenne nationale qui est de 2,7 km.
    • Pour l’ensemble des secteurs...
  • 9 janvier 2013

    Caractéristiques d’un environnement favorable à la saine alimentation ou à un mode de vie physiquement actif

    • Une proportion importante de la population habite des aires de diffusion (AD) où la mixité de l’utilisation du sol est élevée (61 % comparativement à 52 % pour l’ensemble du Québec).
    • Une majorité de la population de la RSS habite des AD où la densité de la végétation est élevée ou moyenne élevée (55 %) comparativement à 23 % pour l’ensemble du Québec.
    • La RSS de l’Estrie compte 385 parcs et espaces verts. Plus de 56 % de la population est localisée à moins de 1000 mètres d’un parc ou d’un espace vert. 1,29 parc ou espace vert pour 1000 habitants comparativement à 0,88 pour l’ensemble du Québec.
    • Près de la moitié de la...
  • 9 janvier 2013

    Caractéristiques d’un environnement favorable à la saine alimentation ou à un mode de vie physiquement actif

    • Un peu plus de la moitié (53 %) de la population de Laval habite des aires de diffusion caractérisées par une densité d’intersections forte (26 %) et moyenne forte (27 %) comparativement à 45 % pour l’ensemble du Québec.
    • Une majorité de résidents de la RSS de Laval (59 %) habite des aires de diffusion ayant un potentiel piétonnier fort (21 %) ou moyennement fort (38 %) comparativement à 48 % pour l’ensemble du Québec.
    • La majorité de la population (72 %) de la RSS de Laval est localisée à moins de 1000 mètres d’un sentier comparativement à 39 % pour l’ensemble du Québec.
    • La plupart des habitants (92 %) de la RSS de Laval...
  • 9 janvier 2013

    Caractéristiques d’un environnement favorable à la saine alimentation ou à un mode de vie physiquement actif

    • Plus de la moitié (56 %) de la population de la RSS de la Montérégie habite des AD où la diversification des affectations des sols est importante ou moyennement importante, ce qui est légèrement supérieur à l’ensemble de la province (52 %).
    • Un peu plus de la moitié (52 %) de la population habite des secteurs où la végétation est abondante, ce qui est très semblable à l’ensemble du Québec (46 %).
    • La plupart des habitants (77 %) de la RSS de la Montérégie résident à moins de 1000 mètres d’un parc ou d’un espace vert, ce qui est légèrement supérieur à l’ensemble du Québec (70 %).
    • Un peu moins de la moitié de la population...
  • 9 janvier 2013

    Caractéristiques d’un environnement favorable à la saine alimentation ou à un mode de vie physiquement actif

    • Une proportion importante de la population habite des aires de diffusion (AD) où la mixité de l’utilisation du sol est élevée (30 %); une proportion plus élevée à celle de l’ensemble du Québec (27 %). 
    • Moins de la moitié de la population de la RSS des Laurentides est localisée à moins de 1000 mètres d’au moins un restaurant-minute (40 %) et cette proportion est moins élevée que celle qui prévaut pour l’ensemble du Québec (55 %).
    • La moitié de la population de la RSS des Laurentides est localisée à moins de 1000 mètres d’au moins un dépanneur (50 %) et cette proportion est moins élevée que celle observée pour l’ensemble du Québec (...
  • 9 janvier 2013

    Caractéristiques d’un environnement favorable à la saine alimentation ou à un mode de vie physiquement actif

    • Plus de la moitié de la population de la RSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec habite des aires de diffusion (AD) où la diversification des affectations des sols est importante ou moyennement importante (64 %) comparativement à 51 % pour l’ensemble du Québec.
    • 44 % de la population urbaine de la RSS de la Mauricie et du Centre-du-Québec habite des quartiers où la proportion des logements construits avant 1946 est moyenne élevée ou élevée comparativement à 35 % pour l’ensemble du Québec.
    • Pour l’ensemble des AD urbaines de la RSS près de 62 % de la population habite des secteurs où la végétation est abondante comparativement à...
  • 9 janvier 2013

    Caractéristiques d’un environnement favorable à la saine alimentation ou à un mode de vie physiquement actif

    • Pour la RSS de Montréal la densité moyenne est de 35,8 unités à l’hectare. Une densité supérieure à l’ensemble des régions urbaines du Québec qui se situe à 21 unités à l’hectare.
    • Pour la RSS de Montréal, la densité moyenne est de 69,7 intersections au km2. Une densité supérieure à la moyenne québécoise qui elle se situe à 56,5 intersections au km2.
    • 50 % de la population de la RSS de Montréal habitent des secteurs ayant un fort potentiel piétonnier comparativement à 24 % pour le Québec.
    • Plus de la moitié de la population de la RSS de Montréal habite des secteurs où la proportion des logements construits avant 1946 est...

Pages

Souscrire à Environnement bâti