Environnement bâti

  • 9 janvier 2013

    Caractéristiques d’un environnement favorable à la saine alimentation ou à un mode de vie physiquement actif

    • La distance moyenne à au moins un sentier est de 1,16 km. Seulement 25 % de la population de la RSS de la Capitale-Nationale est localisée à plus de 1000 mètres d’un sentier comparativement à 59 % pour l’ensemble du Québec.
    • Près de 64 % de la population habite des secteurs où la végétation est abondante comparativement à 23 % pour l’ensemble du Québec.
    • 43 % de la population de la RSS de la Capitale-Nationale est localisée à moins de 1000 mètres d’un commerce d’alimentation (marchés publics, fruiteries, boucheries, poissonneries, boulangeries, épiceries, supermarchés) comparativement à 40 % pour l’ensemble du Québec.

    Caractéristiques...

  • 9 janvier 2013

    Caractéristiques d’un environnement favorable à la saine alimentation ou à un mode de vie physiquement actif

    • Une proportion importante de la population habite des aires de diffusion (AD) où la mixité de l’utilisation du sol est élevée.
    • La région compte, selon nos données, 10 945 kilomètres de sentiers récréatifs. La distance moyenne à un sentier récréatif est de 1,4 kilomètre comparativement à 2,7 kilomètres pour l’ensemble du Québec.
    • Le nombre de lieux d’activités récréatives est 0,52 par millier d’habitants comparativement à 0,38 pour l’ensemble du Québec.

    Caractéristiques d’un environnement moins favorable à la saine alimentation ou à un mode de vie physiquement actif

    • Très faible densité résidentielle sur l’ensemble du...
  • 9 janvier 2013

    Caractéristiques d’un environnement favorable à la saine alimentation ou à un mode de vie physiquement actif

    • La région compte, selon nos données, 6 159 kilomètres de sentiers récréatifs. La distance moyenne à un sentier récréatif est de 1,3 kilomètre comparativement à 2,7 km pour l’ensemble du Québec.
    • Une proportion importante de la population de la RSS habite des secteurs où la densité de la végétation est élevée ou moyenne élevée (38 %) comparativement à 23 % pour l’ensemble du Québec.
    • Plus de 70 % de la population de Sept-Îles est localisée à moins de 1000 mètres d’un parc ou d’un espace vert comparativement à 29 % pour l’ensemble du Québec.
    • Près de la moitié de la population de la RSS de la Côte-Nord est localisée à moins...
  • 9 janvier 2013

    Caractéristiques d’un environnement favorableà la saine alimentation ou à un mode de vie physiquement actif

    • À Joliette, la proportion de personnes habitant des secteurs où la proportion de logements construits avant 1946 est de 15 %, ce qui est près de la valeur calculée pour l’ensemble du Québec (17 %).
    • L’agglomération de Joliette a une forte proportion de sa population habitant des aires de diffusion caractérisées par une diversification importante ou moyennement importante (68 %) comparativement à 50 % pour l’ensemble du Québec.
    • La population de la RSS de Lanaudière est, en moyenne, à 1,5 km d’un espace vert ou d’un parc comparativement à 1,7 km pour l’ensemble du Québec.
    • La plupart des habitants (69 %) de la RSS de...
  • 9 janvier 2013

    Caractéristiques d’un environnement favorable à la saine alimentation ou à un mode de vie physiquement actif

    • 45 % de la population habite des secteurs où la végétation est abondante comparativement à 23 % pour l’ensemble du Québec.
    • Près de la moitié de la population de la RSS de l’Outaouais est localisée à moins de 1000 mètres d’au moins un restaurant-minute (49 %). Cette proportion est moins élevée que celle du Québec (55 %).
    • Près de la moitié de la population de la RSS de l’Outaouais est localisée à moins de 1000 mètres d’au moins un dépanneur (52 %). Cette proportion est moins élevée que celle du Québec (65 %).
    • Dans la RMR de Gatineau, la proportion de la population à moins de 1000 mètres d’un parc ou d’un espace est de 75...
  • 9 janvier 2013

    Caractéristiques d’un environnement favorable à la saine alimentation ou à un mode de vie physiquement actif

    • Une proportion importante (46 %) de la population habite des aires de diffusion (AD) où la mixité de l’utilisation du sol est élevée comparativement à 56 % pour l’ensemble du Québec.
    • La région compte, selon nos données, 7 758 kilomètres de sentiers récréatifs. La distance moyenne à un sentier récréatif est de 2,7 kilomètres, la valeur moyenne pour l’ensemble du Québec est aussi de 2,7 kilomètres.
    • Moins de la moitié de la population de la RSS de l’Abitibi-Témiscamingue est localisée à moins de 1000 mètres d’un restaurant-minute (40 %) comparativement à 55% pour l’ensemble du Québec.

    Caractéristiques moins...

  • 9 janvier 2013

    Caractéristiques d’un environnement favorable à la saine alimentation ou à un mode de vie physiquement actif

    • Une proportion importante (30 %) de la population habite des secteurs où la mixité de l’utilisation du sol est élevée comparativement à 27 % pour l’ensemble du Québec.
    • La région compte, selon nos données, 2 853 km de sentiers récréatifs. La distance moyenne à un sentier récréatif est de 2,1 km comparativement à 2,6 km pour l’ensemble du Québec.
    • Une majorité de la population de la RSS habite des secteurs où la densité de la végétation est élevée ou moyenne élevée (72 %) comparativement à 23 % pour l’ensemble du Québec.

    Caractéristiques moins favorables à la saine alimentation ou à un mode de vie physiquement actif

    • Une...
  • 2 août 2012

    This summary is the second in a series of five short documents based on a literature review published in 2011. In what follows, we first present the mechanisms of action underlying traffic-calming strategies, as these mechanisms help to explain and predict the effects of calming interventions on air pollution produced by traffic. Next, we summarize the results of studies having evaluated two approaches to traffic calming. Lastly, we consider the implications of such results for public health actors.

     

  • 2 août 2012

    This summary is the fourth in a series of five short documents based on a literature review published in 2011. In what follows, we first present the mechanisms of action underlying traffic-calming strategies, as these mechanisms help explain and predict the effects of such strategies on active transportation (cycling, walking, etc.). Next, we summarize the results of studies having evaluated two approaches to traffic calming. Lastly, we consider the implications of such results for public health.

  • 2 août 2012

    The tables below constitute a synthesis of the evaluations of traffic-calming interventions included in our literature review, including our comments.a Readers will find here a synthesis of each study (research questions, methodology, results), along with a column containing remarks about the conceptual validity, the internal validity and/or the reliability of each one. Although they are presented individually, the studies are grouped into three broad intervention categories: those evaluating individual traffic-calming measures (when these are not explicitly identified as part of an area-wide intervention); those evaluating a series of measures installed on a single road; and those evaluating a series of measures in a geographic area including more than one road (whether they were...

Pages

Souscrire à Environnement bâti