Accessibilité géographique aux commerces alimentaires au Québec : analyse de situation et perspectives d'interventions

Cette analyse a été réalisée à la demande du ministère de la Santé et des Services sociaux, en soutien aux activités de promotion d'une saine alimentation. La première section présente une analyse de la littérature scientifique portant sur l'impact potentiel de l'accessibilité géographique aux divers commerces alimentaires sur l'alimentation et le poids corporel. La seconde dépeint l'accès géographique aux commerces d'alimentation, aux dépanneurs et aux restaurants-minute à travers les diverses régions du Québec, et ceci, selon leur niveau de défavorisation matérielle et leur statut rural/urbain. Le portrait de la disponibilité de certains types de commerces dans les régions plus nordiques (Nord-du-Québec, Terres-cries-de-la-Baie-James et du Nunavik) est également inclus. Finalement, la dernière section présente une brève analyse des interventions possibles afin d'améliorer l'accès géographique à des aliments plus nutritifs.

L'analyse de l'accessibilité géographique aux commerces d'alimentation (supermarchés, épiceries, marchés publics, marchés de fruits et de légumes) montre que 45,5 % de la population du Québec habite des secteurs offrant un faible accès aux commerces d'alimentation. Également, 5,7 % de la population habite des secteurs pouvant être considérés comme des déserts alimentaires, c'est-à-dire des secteurs qui offrent un faible accès aux commerces d'alimentation et qui se situent dans le quintile le plus élevé de la défavorisation matérielle. Aussi, en milieu urbain, l'accessibilité géographique aux dépanneurs et aux restaurants-minute suit un gradient socio-économique. Elle est plus faible dans les secteurs plus favorisés et augmente graduellement selon la défavorisation. Le gradient est moins important pour les milieux ruraux où l'accessibilité demeure plus constante d'un niveau de défavorisation des secteurs à l'autre.

Le portrait de la disponibilité des commerces d'alimentation, des restaurants-minute et des dépanneurs dans les régions nordiques montre qu'au moins un commerce d'alimentation (épicerie ou supermarché) est présent dans la plupart des municipalités des régions à l'exception de Nemiscau. Les dépanneurs et les restaurants-minute sont en moins grand nombre dans ces régions. Plusieurs municipalités n'ont pas accès à ce type de commerces sur leur territoire. Les dépanneurs et les restaurants-minute se concentrent essentiellement dans les municipalités où les populations sont plus importantes (ex. : Chibougamau, Matagami et Lebel-sur-Quévillon).

Selon les écrits scientifiques, quelques stratégies d'intervention apparaissent prometteuses pour améliorer l'accessibilité géographique à des commerces offrant une saine alimentation surtout dans les milieux défavorisés ou qualifiés de déserts alimentaires. Ces stratégies concernent l'implantation de nouveaux commerces ou de nouveaux lieux de production, commercialisation ou distribution alimentaire (les marchés publics, les kiosques à la ferme, les jardins communautaires et collectifs et l'agriculture soutenue par la communauté).

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-69162-4

ISBN (imprimé): 

978-2-550-69161-7

Notice Santécom: