Les régimes routiers : des voies publiques plus minces et favorables à la santé

Cette note documentaire porte sur le régime routier (aussi appelé diète routière), une technique d'ingénierie qui consiste en un nouveau partage de l'espace d'une rue ou d'une route au profit d'autres usages que la circulation motorisée, lorsque le design des voies est surdimensionné ou comporte trop de voies.

Dans ce texte, nous donnerons une définition du régime routier, présenterons des résultats d'études et aborderons des questions pratiques liées à la mise en place de régimes routiers.

On s'accorde généralement pour dire que lorsqu'il est instauré en tenant compte du contexte, le régime routier offre d'importants avantages en matière de sécurité routière, tant pour les automobilistes que pour les cyclistes et les piétons. Avec des voies plus étroites et moins nombreuses, la distance de traverse des piétons est moins longue, les véhicules roulent à des vitesses plus appropriées et un espace protégé peut être aménagé pour les cyclistes. Bien que les régimes routiers soient particulièrement appropriés dans les rues ayant un débit journalier moyen annuel (DJMA) de moins de 12 000, ils peuvent être mis en place sur des routes recevant de plus importants volumes si les intersections sont soigneusement étudiées et configurées.

Comme la plupart des arguments en défaveur des régimes routiers reposent sur une méconnaissance du fonctionnement de la route après le réarrangement des voies, il est nécessaire de communiquer clairement la façon dont les régimes routiers rendent la route plus sécuritaire pour tous.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-70860-5

ISBN (imprimé): 

978-2-550-70859-9

Notice Santécom: