Portrait de l'environnement bâti et de l'environnement des services : région sociosanitaire (RSS) du Bas-Saint-Laurent

Caractéristiques d’un environnement favorable à la saine alimentation ou à un mode de vie physiquement actif

  • La majeure partie de la population du Bas-Saint-Laurent habite des secteurs où la diversification des affectations des sols est importante ou moyennement importante (57 %) comparativement à près de 54 % pour l’ensemble de la province.
  • Pour l’ensemble des secteurs urbains de la RSS près de 50 % de la population habite des secteurs où la densité de végétation est élevée comparativement à 46 % pour l’ensemble du Québec.
  • Un peu plus de la moitié de la population de la RSS du Bas-Saint-Laurent est localisées à plus de 1000 mètres d’une infrastructure récréative comparativement à 59% pour l’ensemble du Québec.

Caractéristiques moins favorables à la saine alimentation ou à un mode de vie physiquement actif

  • Une forte majorité de la population de la RSS est localisée à plus de 1000 mètres d’un commerce d’alimentation
  • Une proportion importante de la population urbaine de la RSS du Bas-Saint-Laurent habite des secteurs où le potentiel piétonnier est faible (48 %) comparativement à 27 % pour le Québec. (81 %) comparativement à 59 % pour l’ensemble du Québec.
  • Une trame routière dont la connexité est plus faible que l’ensemble du Québec, la densité des intersections est de 34,4 intersections au km2 comparativement à 55,6 intersections au km2 pour l’ensemble du Québec.
  • Très faible densité résidentielle sur l’ensemble du territoire urbain de la région sociosanitaire (RSS) (10 unités à l’hectare pour la RSS du Bas-Saint-Laurent comparativement à 21 unités à l’hectare pour l’ensemble du Québec).

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-65742-2

ISBN (imprimé): 

978-2-550-65741-5

Notice Santécom: