Pier-Raymond Allard

  • 8 novembre 2012

    Ce rapport présente un recueil de toutes les données disponibles à propos de l'épidémiologie des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) au Québec. En regroupant ainsi toutes les sources de données en un seul document, nous espérons être utiles aux décideurs qui sont à la recherche de données épidémiologiques québécoises. Ce document sera également très utile pour soutenir le développement de la surveillance des ITSS au Québec et alimenter la réflexion sur la prévention.

    La première partie du rapport décrit brièvement le contexte social, la population générale et ses comportements documentés par les grandes enquêtes de santé. Le portrait épidémiologique de chacune des ITSS est ensuite présenté : ITS bactériennes à déclaration obligatoire (chancre mou,...

  • 8 janvier 2010

    Au 30 juin 2008, 19 911 questionnaires avaient été administrés à 11 240 individus (tableau 1).

    Les trois quarts sont des hommes (8 256/10 931). L'âge moyen chez les hommes est de 34 ans. L'âge moyen des femmes est de 29 ans (tableau 1).

    Les UDI recrutés sont moyennement scolarisés, un sur deux (1 926/3 942) n'ayant pas terminé son cours secondaire (tableau 3; données 2003-2008).

    La cocaïne est la drogue dont l'injection est la plus répandue (86 % des 3 953 répondants en avaient fait usage); le dilaudid suit avec 35 %. On retrouve ensuite l'héroïne (blanche ou beige/brune) avec 28 % (tableau 5; données 2003-2008). La cocaïne est aussi la drogue la plus souvent injectée par 65 % (2 551/3 932) des participants; les drogues opiacées non prescrites suivent avec 28...

  • 3 novembre 2008

    Les résultats présentés dans ce document proviennent d'une enquête nationale sur l'épidémiologie du virus de l'hépatite C (VHC) réalisée à la suite d'un diagnostic transmis au registre des maladies à déclaration obligatoire (MADO). Entre avril 2002 et mars 2004, les directions de santé publique se sont engagées à réaliser des entrevues auprès des personnes atteintes du VHC afin de cerner, entre autres, les facteurs de risque liés à la transmission de cette infection.

    Durant la période à l'étude, 4 918 cas d'infection par le VHC ont été déclarés au registre MADO. De ce nombre, 2 482 ont fait l'objet d'une enquête épidémiologique, pour un taux global de participation de 50 %.

    Les personnes infectées par le VHC rapportent l'usage de drogues par injection ou par inhalation...

  • 12 juin 2008

    Au Québec, près de 2000 cas d’hépatite C sont diagnostiqués chaque année et la population des utilisateurs de drogues par injection est la plus touchée par cette infection. Les personnes infectées par le virus de l’hépatite C ne ressentent généralement pas les effets à court terme, mais bon nombre d’entre elles deviennent des porteurs chroniques et peuvent continuer de transmettre l’infection. De plus, un certain nombre de ces porteurs chroniques développeront des complications au cours des décennies suivant la primo infection. Depuis quelques années, il existe un traitement pour les personnes séropositives au virus de l’hépatite C (VHC). Le traitement comporte des effets secondaires importants nécessitant une prise en charge des individus à traiter pour en assurer l’efficacité. Dans...

  • 31 octobre 2007

    Au Québec, plus de 2000 cas d'hépatite C sont diagnostiqués chaque année et la population des utilisateurs de drogues par injection est la plus touchée par cette infection. Les personnes infectées par le virus de l'hépatite C ne ressentent généralement pas les effets à court terme, mais bon nombre d'entre elles deviennent des porteurs chroniques et peuvent continuer de transmettre l'infection. De plus, un certain nombre de porteurs chroniques développeront des complications au cours des décennies suivant la primo infection. Depuis quelques années, il existe un traitement à l'Interféron pour les personnes séropositives au virus de l'hépatite C (VHC). Ce traitement onéreux comporte des effets secondaires importants nécessitant une prise en charge des individus à traiter pour en assurer l...

  • 17 septembre 2007

    Les statistiques sur les programmes de prévention du VIH et des hépatites, colligées depuis 1996, grâce à des indicateurs standards sont analysées chaque année afin de suivre l'évolution de la situation nationale et dans les différentes régions du Québec. Les centres d'accès au matériel d'injection (CAMI) sont des lieux où les personnes utilisatrices de drogues par injection (UDI) peuvent se rendre pour obtenir du matériel d'injection stérile, des conseils de prévention et aussi d'autres services. Ce sont des organismes communautaires, des établissements du réseau de la santé et des pharmacies. Au 30 novembre 2006, le Québec comptait 820 CAMI répartis dans 16 régions. Les 76 organismes communautaires : 4 centres spécialisés de prévention des ITSS auprès des UDI (CSP) et 72 organismes...

  • 17 septembre 2007

    L’usage de drogues par injection compte parmi les principaux facteurs de risque dans la transmission du virus de l’immunodéficience humaine (VIH) et du virus de l’hépatite C (VHC). Des actions préventives ont été mises en oeuvre et soutenues par la stratégie de lutte aux infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) du Service de lutte aux ITSS du ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (MSSS). Cette stratégie fait périodiquement l’objet d’une évaluation en vue d’ajuster les pratiques aux situations qui évoluent dans le temps. Le but du présent rapport est de fournir des informations sur la base de données factuelles et de résultats probants afin de guider la réflexion sur les aspects entourant la prévention du VIH et du VHC chez les personnes faisant...

  • 13 octobre 2006

    La situation de l'épidémie d'hépatite C est préoccupante. Au Québec, le nombre de cas diagnostiqués a doublé au cours des cinq dernières années. Les tendances observées sont loin de se résorber. Tout indique que les nouveaux cas découverts augmenteront encore, et ce tant pour les infections récentes que pour les anciens cas. Comme une majorité de personnes infectées ne connaissent pas leur statut sérologique, le nombre de cas dépistés ne peut que croître, d'autant plus que les taux d'incidence du VHC demeurent élevés, particulièrement chez les clientèles à risque. On a dénombré jusqu'à maintenant environ 28 000 personnes porteuses du virus de l'hépatite C. L'estimation du nombre réel de cas infectés, d'après les études de prévalence et d'incidence réalisées au Québec et au Canada,...

  • 12 septembre 2005

    L'Association des intervenants en toxicomanie du Québec (AITQ) a développé un outil d'intervention en prévention des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) : le jeu de cartes « Joue tes Atouts », destiné aux personnes incarcérées. Avec l'accord et le soutien du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et du ministère de la Sécurité publique (MSP), le jeu de cartes a été implanté par l'AITQ et distribué dans les établissements de détention provinciaux du Québec entre les mois de juin 2003 et janvier 2004. Entre le 15 décembre 2003 et le 29 janvier 2004, l'outil d'intervention a été évalué par le biais d'un questionnaire administré en entrevue individuelle dans deux établissements de détention. Au total, 225 personnes incarcérées ont été rencontrées en...

S'abonner à Pier-Raymond Allard