Surveillance des souches de Neisseria gonorrhoeae résistantes aux antibiotiques dans la province de Québec : rapport 2006

En 2006, le programme de surveillance a permis de mettre en évidence les faits suivants :

  • Le nombre de cas d'infections à Neisseria gonorrhoeae déclarés au LSPQ a augmenté de 38,8 % en 2006 par rapport à l'année précédente pour une incidence provinciale de 17,2 cas/100 000 habitants.
  • Parmi les 103 laboratoires participants, 69 ont déclaré au moins un cas d'infection à N. gonorrhoeae.
  • Le taux de résistance à la ciprofloxacine a atteint 30,2 % alors qu'il était de 6,9 % en 2004 et de 19,1 % en 2005 (p < 0,001).
  • La majorité des souches (62 %) résistantes ont été isolées dans la région 06.
  • Des souches résistantes ont été confirmées dans 12 autres RSS.
  • Les souches résistantes à la ciprofloxacine se retrouvent majoritairement chez les hommes âgés de 20 à 49 ans.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-50360-6

ISBN (imprimé): 

978-2-550-50361-3

ISSN (électronique): 

1921-670X

ISSN (imprimé): 

1714-5368

Notice Santécom: