Évolution des traumatismes au Québec de 1991 à 1999

Année après année, les traumatismes se retrouvent parmi les principales causes de mortalité au Québec. Différents programmes de prévention, mis sur pied depuis plus de deux décennies, ont toutefois permis de diminuer tangiblement leur place sur l’échiquier des décès et des hospitalisations. Mais il reste beaucoup à faire puisque nous constatons qu’ils représentent une partie de plus en plus grande des causes de mortalité prématurée. Pensons ici aux suicides, aux accidents d’automobiles et aux intoxications accidentelles qui affectent plus particulièrement la jeune génération.

Afin d’aider les intervenants de la santé publique et nos partenaires en matière de sécurité et prévention des traumatismes, il était important de dresser un nouveau portrait de la situation des traumatismes dans les différentes régions sociosanitaires du Québec. La publication du dernier profil remonte à plus de trois ans : une mise à jour s’imposait. Dans le cadre de son mandat, l’Unité de connaissance-surveillance de l’Institut national de santé publique de Québec a pris l’initiative de fournir les plus récentes informations sur la morbidité hospitalière et les décès par traumatisme. Nous avons ensuite comparé ces données sur plusieurs années, permettant de tracer l’évolution de divers types de traumatisme dans le temps, d’où le titre du présent document.

Le document comprend cinq grandes parties. La première concerne l'ensemble des traumatismes tandis que, dans les trois parties suivantes, on y traite respectivement des traumatismes non intentionnels, intentionnels et indéterminés quant à l'intention. Comme les régions nordiques du Québec, c’est-à-dire le Nord-du-Québec (10), Nunavik (17) et les Terres- Cries (18), possèdent de faibles effectifs de population, nous avons cru bon, pour ne fausser les interprétations, de les analyser séparément des autres régions du Québec. Les graphiques et tableaux de ces régions sont donc regroupés dans la cinquième partie du document. En guise de conclusion, nous présentons des tableaux résumant les principaux résultats sur les décès et les hospitalisations : un tableau pour chaque région sociosanitaire, à l’exception des régions nordiques. Finalement, en annexes, nous retrouvons les données détaillées qui ont servi de base à la construction des tableaux et des graphiques des parties précédentes.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (imprimé): 

2-550-38160-2

Notice Santécom: