Interventions de renoncement au tabac et technologies numériques

La révolution numérique a transformé de nombreux aspects de la vie. En 2019, 67 % de la population mondiale faisait usage d’une forme ou d’une autre d’appareil mobile, dont 65 % de téléphones intelligents (Budd et collab., 2020). Toujours en 2019, 204 milliards d’applications mobiles ont été téléchargées via l’App Store (Apple) et le Play Store (Android; Google), tandis qu’en janvier 2020, plus de 3,8 milliards d’individus utilisaient activement les médias sociaux (Budd et collab., 2020). Reconnues comme incontournables par l’Organisation mondiale de la Santé (2019), les interventions de santé employant une ou des technologies numériques offrent des avantages notables : 1) une grande accessibilité, peu importe le moment et le lieu; 2) un coût abordable; 3) une portée interventionnelle accessible à un large éventail de personnes, des jeunes adultes aux aînés; 4) la possibilité d’adapter l’intervention aux caractéristiques des utilisateurs ciblés (en fonction de l’âge, du sexe ou du niveau d’éducation par exemple) et 5) une diminution des contacts en présentiel entre les intervenants et les clients (Do et collab., 2018).

Bien que plusieurs ressources de renoncement au tabac soient disponibles au Québec l’accès à certaines de celles-ci demeure restreint dans le contexte de la pandémie de COVID-19, notamment parce qu’elles nécessitent des consultations en présentiel. Dans ce contexte, les interventions de renoncement au tabac utilisant une ou des technologies numériques peuvent représenter une alternative intéressante pour les fumeurs désirant renoncer au tabac.

Le présent document a pour objectif principal de déterminer si les interventions de renoncement au tabac utilisant une ou des technologies numériques sont efficaces pour augmenter les taux de renoncement au tabac chez les fumeurs adultes, lorsque comparées à des interventions n’utilisant pas de technologie numérique, une technologie numérique combinée avec divers types de soutien, ou encore du soutien transmis sous différentes formes (papier, Web, etc.).

L’objectif secondaire est de procéder à un survol des interventions technologiques de renoncement au tabac québécoises et canadiennes disponibles et de les analyser à la lumière des constats relatifs à l’efficacité de ce type d’intervention.

Messages clés

  • Le téléphone portable conventionnel et le téléphone intelligent sont les deux types d’appareils les plus utilisés pour accéder aux interventions de renoncement au tabac dans les revues systématiques analysées dans le cadre de cette synthèse rapide.
  • L’utilisation des messages texte, accessibles via un téléphone portable conventionnel ou intelligent, demeure la solution interventionnelle la plus préconisée, et l’une des plus efficaces parmi celles utilisant une ou des technologies numériques.
  • L’analyse des données concernant les applications mobiles de renoncement au tabac utilisables avec un téléphone intelligent a révélé d’importantes imprécisions, un très faible degré de certitude, et ne permet pas de conclure qu’elles améliorent la probabilité de renoncer au tabac.
  • Les quatre interventions québécoises et canadiennes analysées (Service de messagerie texte pour arrêter le tabac, J’arrête, le Défi J’arrête, j’y gagne et Je te laisse) présentent des caractéristiques compatibles avec celles associées à l’efficacité des interventions analysées au sein des revues systématiques étudiées dans ce document (NICE et Cochrane).
  • Les interventions utilisant une ou des technologies numériques devraient être offertes en complément aux interventions disponibles par téléphone et en personne. Ces dernières sont reconnues efficaces et peuvent être préférées par certaines personnes.
Interventions de renoncement au tabac et technologies numériques

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-90693-3

Notice Santécom: