Contexte : Au Québec, le vaccin pneumococcique conjugué 10-valent (VPC-10) a remplacé le vaccin 13-valent (VPC-13) au cours de l’année 2018 pour l’immunisation des enfants ayant un risque d’infection invasive à pneumocoque faible ou modéré. Le plus faible coût du VPC-10 a été un élément important dans la décision.

Objectif : Estimer les indices coût-efficacité incrémentaux (ICEI) associés à une remontée hypothétique de l’incidence des infections pneumococciques et au retour au VPC-13 pour contrer cette remontée dans différents scénarios.

Méthodologie : Un modèle statique compartimental a été élaboré représentant la population québécoise âgée de moins de 5 ans dans laquelle surviennent des infections invasives et des pneumonies non invasives à pneumocoque. La perspective est celle du système de santé et tous les coûts et bénéfices futurs ont été actualisés avec un taux annuel de 3 %. Le prix différentiel des 2 vaccins à été fixé à 25 $ par dose en faveur du VPC-10.

Résultats : En supposant une augmentation modérée de l’incidence des infections invasives à pneumocoque de l’ordre de 10 cas par an à la suite de l’utilisation du VPC-10, les ICEI associés à un retour au VPC-13 seraient de l’ordre de 600 000 $ par année de vie gagnée ajustée pour la qualité (QALY). Pour atteindre un seuil de 135 000 $/QALY, il faudrait 39 cas supplémentaires par an et 94 supplémentaires par an pour atteindre un seuil de 45 000 $ /QALY. Les résultats sont robustes dans les analyses de sensibilité.

Conclusion : Les résultats de cette modélisation peuvent aider les autorités de santé publique advenant une remontée de l’incidence des infections pneumococciques à la suite de l’utilisation du VPC-10 plutôt que du
VPC-13.

Évaluation de la pertinence d’utiliser le vaccin pneumococcique conjugué 13 valent plutôt que 10-valent dans une perspective économique au Québec

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-84588-1

Notice Santécom: