Patricia Goggin

  • 19 septembre 2017

    L’étude PIXEL - Portrait de la santé sexuelle des jeunes adultes au Québec - a été mandatée par le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) et menée par l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Cette étude s’inscrit dans la foulée des initiatives qui ont suivi le dépôt du rapport du Directeur national de santé publique sur les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) et du Plan d’évaluation du programme de vaccination contre les virus du papillome humain (VPH).

    L’objectif de l’étude PIXEL est de décrire certaines conduites sexuelles des jeunes adultes québécois, leurs accès à des services en matière de santé sexuelle et leur état de santé sexuelle à partir de trois indicateurs principaux...

  • 24 mai 2016

    L’étude « PIXEL – Portrait de la santé sexuelle des jeunes adultes au Québec » a été demandée par le ministère de la Santé et des Services sociaux et menée par l’Institut national de santé publique du Québec, en collaboration avec la Chaire de recherche du Canada en éducation à la santé de l’Université du Québec à Montréal. Elle visait à décrire les conduites sexuelles des jeunes adultes québécois, leur accès à des services en matière de santé sexuelle et leur état de santé sexuelle (ex. : la prévalence d’infections transmissibles sexuellement, les antécédents de grossesse non planifiée et le bien-être sexuel).

    Le présent rapport présente la méthodologie détaillée de l’étude PIXEL. Il constitue un complément du rapport général de l’étude. Un autre rapport portant spécifiquement...

  • 11 avril 2016

    Le principal objectif du volet VPH (virus du papillome humain) de l’étude PIXEL était d’estimer la prévalence globale et spécifique par génotype des infections génitales au VPH chez les jeunes femmes vaccinées et non vaccinées dans le but d’évaluer l’impact à court terme du programme de vaccination contre le VPH offert au Québec depuis 2008.

    De façon complémentaire, l’étude visait également une première appréciation de l’impact indirect de la vaccination des femmes chez les hommes, en mettant en parallèle la prévalence d’infection orale au VPH chez les femmes à celle des hommes, par groupe d’âge.

    L’étude PIXEL, réalisée au Québec en 2013-2014, a porté sur plus de 3 500 jeunes de 17 à 29 ans. L’étude comprenait à la fois des données recueillies par questionnaire avec des...

  • 2 octobre 2013

    L'infection au virus du papillome humain (VPH) est l'une des infections transmissibles sexuellement les plus fréquentes dans le monde. Le VPH affecte aussi bien les femmes que les hommes. Sa prévalence varie selon le site anatomique, l'âge et la région géographique, avec une prédominance du VPH 16.

    Le VPH joue un rôle causal dans la genèse de plusieurs sièges de cancer. Il est retrouvé dans près de 100 % des cas de cancer du col utérin, dans 40 % à 80 % de certains autres cancers anogénitaux (anus, vulve, vagin et pénis) et dans 47 % à 70 % des cas de cancer de l'oropharynx. Il est également retrouvé dans 10 % à 14 % des cas de cancers de la cavité orale et du larynx, bien que son rôle dans l'étiologie de ces deux sièges de cancer demeure à confirmer.

    Dans le but d'...

  • 8 novembre 2012

    Ce rapport présente un recueil de toutes les données disponibles à propos de l'épidémiologie des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) au Québec. En regroupant ainsi toutes les sources de données en un seul document, nous espérons être utiles aux décideurs qui sont à la recherche de données épidémiologiques québécoises. Ce document sera également très utile pour soutenir le développement de la surveillance des ITSS au Québec et alimenter la réflexion sur la prévention.

    La première partie du rapport décrit brièvement le contexte social, la population générale et ses comportements documentés par les grandes enquêtes de santé. Le portrait épidémiologique de chacune des ITSS est ensuite présenté : ITS bactériennes à déclaration obligatoire (chancre mou,...

  • 1 juillet 2010

    In 2007, the Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) recommended the establishment of a human papillomavirus (HPV) immunization program with the main objective of reducing the incidence of cervical cancer. In its recommendation paper, the CIQ pointed out the importance of measuring the impact of such a program and the necessary complementarity that should exist between the immunization program and cancer screening activities. However, it was not within the organization's mandate to issue specific recommendations regarding screening.

    The present recommendation paper is an extension of the CIQ's recommendations. Its objectives are to clarify the relevance of cervical cancer screening now that vaccination is on its way, to document the current weaknesses in screening, and most...

  • 1 mai 2009

    En 2007, le Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) recommandait la mise en place d'un programme d'immunisation contre les virus du papillome humain (VPH) dont l'objectif principal était de réduire l'incidence du cancer du col utérin. Dans son avis, le CIQ faisait ressortir l'importance de mesurer l'impact de ce programme et la nécessaire complémentarité qui devrait exister avec les activités de dépistage de ce cancer. Cependant, il n'était pas dans son mandat d'émettre des recommandations précises à l'égard du dépistage.

    Le présent avis s'inscrit en continuité avec l'avis du CIQ. Il a comme objectif de préciser la pertinence du dépistage du cancer du col utérin maintenant que la vaccination est à nos portes, de documenter les lacunes actuelles du dépistage, et surtout, d'...

  • 30 juillet 2008

    The problem of the prevention of diseases attributable to the human papilloma virus (virus du papillome humain) (HPV) extends beyond the field of infectious diseases traditionally prevented by vaccination. This is why the CIQ has followed a different procedure for the preparation of this report by working with a large group of experts, notably from gynaecologists involved with the fight against cancer and from sexually transmitted infectious diseases areas.

    The synthesis of facts was done by a writing committee made up of 4 people, following a model developed by Erickson and De Wals (Vaccine, 2005) which is currently the benchmark in this area. This synthesis encompasses all the information available up to August 15, 2007. A broader meeting of the CIQ, with more than 20 experts...

  • 29 novembre 2007

    La problématique de la prévention des maladies attribuables aux virus du papillome humain (VPH) déborde le champ des maladies infectieuses traditionnellement couvert par la vaccination. C’est pourquoi le CIQ a suivi une procédure un peu différente pour la préparation de ce rapport en travaillant avec un groupe élargi d’experts provenant notamment des secteurs de la gynécologie, de la lutte contre le cancer et des infections transmissibles sexuellement.

    La synthèse des connaissances a été effectuée par un comité de rédaction de quatre personnes en suivant le modèle développé par Erickson et De Wals (Vaccine, 2005) qui constitue actuellement la référence en ce domaine. Cette synthèse des connaissances couvre les informations disponibles jusqu’au 15 août 2007. Une rencontre...

  • 22 décembre 2005

    Since 2000, cancer has been the main cause of death in Quebec (Institut de la statistique du Québec, 2003). However, the standardized death rate due to cancer, like most other causes of death, has been declining steadily since the early 1990s (ministère de la Santé et des Services sociaux, 2003; ministère de la Santé et des Services sociaux, 2004), while life expectancy at birth of the Quebec population has increased in recent decades. With the number of seniors growing steadily and the risk of cancer increasing with age, there is a parallel increase in the incidence of cancer. In addition, as a result of earlier diagnoses and more effective treatments, cancer patients are surviving longer, leading to a high demand for health care as follow‑up for these individuals.

    A number of...

Pages

S'abonner à Patricia Goggin