Sous la gouverne du Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ), le réseau a adopté en 2016 les critères de l’European Committee on Antimicrobial Susceptibility Testing (EUCAST) pour le dépistage des carbapénèmases qui offrent une sensibilité accrue.

L’analyse des résultats obtenus dans le cadre du programme de surveillance en laboratoire des entérobactéries résistantes aux carbapénèmes a permis de dégager les éléments suivants :

  • Des entérobactéries productrices de carbapénèmases (EPC) ont été retrouvées au Québec;
  • Un gène de carbapénèmase a été identifié chez 383 souches (30,2 %); la diminution du taux de positivé s’explique par les critères plus sensibles qui engendrent un nombre accrue de demande de confirmation;
  • Parmi les 383 souches productrices de carbapénèmases, le gène KPC a été identifié chez 267 souches (69,7 %);
  • Vingt-trois souches ont été trouvées productrices d’une métallo-β-lactamase de type NDM. La présence de ce gène de résistance a été confirmée
    chez 13 souches d’Escherichia coli, 6 souches de Klebsiella pneumoniae, 2 souches de Citrobacter freundii, 1 souche de Morganella morganii et 1 souche de Providencia stuartii;
  • Le gène OXA-48 (famille) a été identifié chez 52 souches soit 20 souches de C. freundii, 18 souches d’E. coli, 12 souches de K. pneumoniae, 1 souche de Klebsiella oxytoca et 1 souche de Citrobacter amalonaticus;
  • Les gènes NDM et OXA-48 (famille) ont été retrouvés de façon concomitante chez 3 souches de K. pneumoniae;
  • Le gène IMI/NMC  a été identifié chez 30 souches d’Enterobacter cloacae;
  • Sept souches de Serratia marcescens ont été trouvées porteuses du gène SME;
  • Une souche de Citrobacter braakii a été trouvée positive pour le gène VIM.
Surveillance de laboratoire des souches d’entérobactéries résistantes aux carbapénèmes isolées au Québec en 2016

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISSN (électronique): 

1929-574X

Notice Santécom: