Rapport d’activités 2014-2015 : Programme de contrôle externe de qualité en pathologie

Le présent rapport résume les activités réalisées par le programme de contrôle externe de la qualité en pathologie (CEQP) en 2014-2015 et décrit les résultats obtenus pour les activités complétées au moment de sa rédaction.

Cytologie

Une activité d’interprétation de frottis gynécologiques et non gynécologiques a été proposée aux 44 laboratoires inscrits en cytologie. La concordance des réponses saisies par les laboratoires à l’exercice 2013-2014 a été établie à 97 % pour les cas gynécologiques et à 96 % pour les cas non gynécologiques. Une concordance moyenne de 97 % a par ailleurs été constatée lors d’une compilation des résultats des quatre exercices annuels complétés entre 2010 et 2014. Il est à noter toutefois que les critères de concordance ont fait l’objet de modifications au cours de la période de comparaison.

Les participants ont exprimé un taux de satisfaction de 88 % quant à la qualité des lames fournies pour l’exercice. Les lames ayant reçu au moins deux signalements de qualité inadéquate ont été revues par des cytotechnologistes du Québec et les actions correctives requises seront mises en place par l’Institute for Quality Management in Healthcare (IQMH) avant le début du prochain exercice.

Histologie

Cinquante-et-un laboratoires étaient inscrits aux essais d’histologie en 2014-2015. Les techniques de coloration suivantes ont été évaluées :

  • Histochimie : Fibres élastiques, Réticuline, Colorations de routine, Trichrome;
  • IHC : CD45, Calrétinine, pan Cytokératine et E‑Cadhérine.

De 85 à 98 % des résultats en histochimie et de 64 à 100 % des résultats en IHC ont satisfait aux critères d'acceptabilité tels que définis par l’IQMH. Outre l’E‑Cadhérine, coloration pour laquelle 36 % des résultats ont été sous-optimaux, de 94 à 100 % des colorations IHC répondaient aux critères d’acceptabilité. Deux sources potentielles de résultats sous optimaux ont été identifiées pour l’E‑Cadhérine : la sélection du clone et du format de l’anticorps (Ac) primaire.

Les colorations Calrétinine et E‑Cadhérine étaient évaluées pour la première fois cette année. Par ailleurs, la comparaison entre les résultats antérieurs et ceux du présent exercice d’histologie a démontré des scores moyens stables ou en nette amélioration pour les colorations répétées.

Immunoessais et essais moléculaires

Un taux de réussite de 100 % a été enregistré pour la majorité des essais d'aptitude sélectionnés au College of American Pathologists (CAP) en 2014. Les résultats des marqueurs de cancer du sein ont varié de 98 à 100 % pour les récepteurs hormonaux d’œstrogène (ER) et de progestérone (PR) et ont été de 100 % pour les marqueurs HER2neu effectués par technique IHC ou par technique d’hybridation in situ avec fluorescence (FISH).

Les résultats des neuf autres marqueurs IHC inclus au programme ont varié de 96 à 100 %, ceux des essais d’hybridation in situ (ISH) et moléculaires ont oscillé de 86 à 100 %. Dans ce dernier groupe d’essais, le taux de réussite a été de 100 % pour 24/27 exercices de CEQP.

Participation

La participation à des programmes de contrôle externe de qualité est une obligation de la norme ISO 15189 développée à l’intention des laboratoires de biologie médicale.

Le taux de participation aux essais d’aptitude a varié de 93 à 99 % en fonction des groupes d’activités. Les raisons de non-participation invoquées par les participants sont : le manque de temps (9/30 – 30 %), l’absence temporaire d’un responsable désigné (6/30 – 20 %) ou une erreur dans la transmission de résultats par télécopie (4/30 – 13 %). En considérant l’obligation de participation de la norme ISO 15189, réitérée par la Directive ministérielle 2010-020, le manque de temps ou l’organisation des services de laboratoire en cas d’absence d’un intervenant sont des situations pour lesquelles des actions correctives devraient être promptement mises en place.

Pour l’activité de développement professionnel continu, le Performance Improvement Program in Surgical Pathology (PIP), les pathologistes ayant confirmé leur participation ont été inscrits en 2014. Des contraintes administratives conjuguées à une participation sous-optimale ont toutefois entraîné son retrait du programme en 2015. Les pathologistes souhaitant y participer peuvent dorénavant s’inscrire directement chez le fournisseur.

Investigation des discordances

À la suite du constat d’un résultat discordant, le participant identifie des éléments ayant pu causer la discordance et met en place des actions correctives et préventives (ACP) appropriées. Les principales causes de discordance identifiées à ce jour sont :

  • l’utilisation d’une technique sous optimale (63 %);
  • des erreurs de sélection de lame (16 %);
  • des erreurs de transcription lors de la saisie des résultats (5 %).

Les ACP instaurées par les laboratoires pour optimiser la qualité des techniques ont été :

  • la revalidation de la technique habituellement utilisée;
  • la validation d’une nouvelle technique plus performante;
  • le retrait de l’analyse du menu du laboratoire.

La double vérification et une vigilance accrue sont des pratiques à privilégier pour minimiser les risques d’erreurs de sélection de la lame ou de transcription.

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-74735-2

ISSN (électronique): 

1927-9906

Notice Santécom: