Document institutionnel

Écrit qui décrit les activités réalisées par l’INSPQ. Il peut s’agir par exemple d’un dépliant, d’un plan stratégique, d’un rapport annuel de gestion, d’un rapport d’activités. Ce dernier peut inclure des observations, des conclusions, des recommandations et peut être produit plusieurs fois par année.

  • 13 octobre 2020

    Ce rapport résume les activités réalisées par le programme de contrôle externe de qualité en pathologie (CEQP) en 2019 et décrit les résultats pour les activités complétées durant cette année. Les essais d'aptitude en 2019 ont obtenu des résultats équivalents à ceux des exercices antérieurs.

  • 5 octobre 2020

    2020 marque la fin d’un cycle de trois ans de la programmation scientifique de l’INSPQ. Cette édition relate ainsi l’aboutissement de travaux et de livrables depuis la première édition lancée en 2017.

    Afin de ne pas déstabiliser les lecteurs habitués aux éditions précédentes, le format a été conservé. Le texte initial est repris intégralement, mais l’évaluation de l’état d’avancement des différents produits et services reflète le regard final porté sur les engagements pris tout au long de la mise en œuvre de la Programmation scientifique 2017-2020 » et ce, en date du juin 2020.

    On reconnaîtra la section qui décrit les travaux qui s’exercent en continu. Puis, selon les années et les codes de couleur, les livrables qui ont été complétés, reportés, suspendus et supprimés...

  • 16 septembre 2020

    Le rapport annuel de gestion de l’Institut national de santé publique du Québec pour l’exercice qui s’est terminé le 31 mars 2020 revêt une signification toute particulière. Non seulement permet-il au lecteur d’apprécier la mobilisation et l’agilité qui se sont manifestées au cours des derniers mois, mais il brosse un portrait plus large de l’ensemble des dimensions couvertes par l’expertise scientifique de notre organisation.

    Publié conformément à la Loi sur l’administration publique, il témoigne des efforts consentis pendant l’année pour atteindre nos objectifs et rend compte de l’utilisation des ressources qui nous sont allouées pour accomplir notre mission en tant qu’organisation gouvernementale.

  • 23 juin 2020

    Dans le cadre du Programme québécois de dépistage du cancer du sein, l’Institut national de santé publique du Québec s’est vu confier le mandat de la certification des équipements de mammographie. C’est le Laboratoire de santé publique du Québec qui réalise les travaux requis à cette fin. La certification est un élément normatif, soit le résultat positif de la rencontre des diverses exigences du contrôle de qualité des installations de mammographie au Québec.

    La mammographie est réputée conduire à une détection précoce d’anomalies de la glande mammaire avec une sensibilité supérieure à la palpation. Pour ce faire, les images mammographiques doivent être de grande qualité. Le propos du présent rapport est exclusif au contrôle de la qualité des installations radiologiques...

  • 1 juin 2020

    La participation à un programme de contrôle externe est inscrite aux bonnes pratiques des laboratoires et est considérée comme indispensable pour l’accréditation aux normes ISO 15189. Dans ce contexte réglementaire et dans le but d’assurer la sécurité du public, le Ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a créé un programme provincial qu’il supporte financièrement et qui permet à tous les laboratoires, indépendamment de leur volume et de leur localisation d’y avoir accès, assurant ainsi l’uniformité de la qualité analytique sur tout le territoire.

    C’est le Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ) qui a été mandaté pour faire la mise en place du programme provincial. Pour répondre à sa mission, le LSPQ a choisi d’établir un partenariat avec la Société...

  • 1 juin 2020

    La mesure de précision des résultats d’analyses est déterminante pour en assurer la qualité. Elle varie en fonction de chaque type de paramètres et est associée aux méthodes sélectionnées dans chaque laboratoire. En biochimie, plus de 300 paramètres répertoriés y font appel, ce qui constitue un haut niveau de surveillance et qui nécessite la participation à un programme de contrôle interne.

    Au Québec, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) offre à tous les laboratoires un programme de contrôle interne provincial qui les assiste dans cette tâche. Il a mandaté le LSPQ pour sa mise en place. Au niveau administratif, ce dernier a choisi un partenariat avec la Société québécoise de biologie clinique (SQBC) qui rend disponible une équipe de support, le BCQ. Au niveau...

  • 21 février 2020

    Ce rapport résume les activités réalisées par le programme de contrôle externe de qualité en pathologie (CEQP) en 2018 et décrit les résultats pour les activités complétées durant cette année.

    Cytologie

    Le programme de l’Institute for Quality Management in Healthcare (IQMH) propose une activité éducative d’interprétation de frottis gynécologiques et non gynécologiques aux 40 laboratoires inscrits en cytologie. La concordance des réponses saisies par les laboratoires à l’exercice 2017-2018 a été établie à 99,2 % pour les cas gynécologiques et à 96,3 % pour les cas non gynécologiques.

    Histologie

    Les 46 laboratoires inscrits aux essais d’histologie en 2018 étaient invités à soumettre pour évaluation des lames colorées par...

  • 24 janvier 2020

    Ce rapport du Comité d’éthique de santé publique (CESP) fait état de ses activités régulières entre le 1er avril 2018 et le 31 mars 2019. Aux activités régulières du Comité, c’est-à-dire à l’examen éthique des projets qui lui sont soumis, s’est ajoutée une initiative qui mérite attention : la publication du document La compétence du Comité d’éthique de santé publique dans le domaine de la surveillance.

  • 14 novembre 2019

    Ce plan stratégique fait écho à la mission de l’Institut de produire et de transférer des connaissances, mais s’inspire aussi des attentes exprimées par ses principaux clients et partenaires. Il reflète ses ambitions de solidifier sa présence au Québec en tant que chef de file scientifique en santé publique.

    Avec en toile de fond des éléments de contextes et des enjeux de santé publique actuels et émergents, ce plan stratégique est fortement ancré dans la programmation scientifique qui s’avère le cœur de la mission de l’Institut et constitue sa feuille de route au quotidien. Pour parvenir à sa destination en procurant avec agilité des productions s’appuyant sur des données probantes, l’Institut composera principalement avec...

  • 25 septembre 2019

    L’année a marqué les 20 ans de l’Institut, les 45 ans du Centre de toxicologie du Québec et les 125 ans du Laboratoire de santé publique du Québec. Les dossiers relatés dans le chapitre des faits saillants illustrent partiellement l’ampleur du travail accompli et sont répartis selon les grands axes de sa mission.

    Le rapport annuel de gestion rend compte également des efforts consentis pour atteindre les objectifs de la planification stratégique 2014-2019 de même que de l’utilisation des ressources qui lui sont allouées.

    C’est dans un contexte de progrès significatifs sur le plan de la santé publique, mais également de défis à relever que s’inscrit ce rapport annuel. Aux avancées constatées notamment en ce qui a trait à l’espérance de vie s’opposent des problématiques...

Pages

Souscrire à Document institutionnel