L'exposition à la fumée de tabac dans les véhicules privés chez les élèves québécois : 2012-2013

La littérature scientifique a depuis déjà de nombreuses années établi que l'exposition à la fumée de tabac dans l'environnement (FTE) représente un facteur de risque relié à divers problèmes de santé, parmi lesquels se retrouvent les cancers, les maladies cardiovasculaires et les maladies respiratoires (Saltman et collab., 2010; U.S. Department of Health and Human Services, 2006; 2014). Des estimations de Santé Canada situent à environ 800 le nombre de décès annuels par cancer du poumon ou maladie cardiovasculaire causés par la FTE au Canada (Santé Canada, 2006). Le ministère de la Santé et des Services sociaux précise pour sa part que 200 des 10 400 décès annuels reliés à l'usage de tabac au Québec sont attribuables à l'exposition de non-fumeurs à la FTE (Ministère de la Santé et des Services sociaux, 2010).

  • La proportion d'élèves rapportant avoir été exposés à la fumée de tabac dans l'environnement (FTE) dans un véhicule au cours de la dernière semaine a augmenté d'environ 9 points de pourcentage entre 2010-2011 et 2012-2013 (de 25 % à 34 %), cette augmentation ne s'avérant toutefois pas statistiquement significative.
  • La proportion d'élèves québécois exposés à la FTE dans un véhicule en 2012-2013 est significativement plus élevée que celle répertoriée pour l'ensemble des autres provinces canadiennes, le taux obtenu pour le Québec (34 %) étant de 17 points de pourcentage supérieur à celui observé dans le reste du Canada (17 %).
  • La présence de fumeurs dans l'entourage immédiat des élèves québécois ne diffère pas entre 2010-2011 et 2012-2013, alors que dans le reste du Canada on observe une diminution des proportions d'élèves ayant rapporté avoir un parent fumeur ou un€ ami€ fumeur.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Collection: 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-73041-5

ISBN (imprimé): 

978-2-550-73040-8

ISSN (électronique): 

1922-2475

ISSN (imprimé): 

1922-2459

Notice Santécom: