Épidémiologie descriptive des maladies à déclaration obligatoire évitables par la vaccination au Québec, 2000-2010

Vingt deux mille cent cinq cas de maladies évitables par la vaccination (MEV) a ont été déclarés et saisis dans le registre central des MADO pour l’ensemble de la période 2000-2010. Alors que certaines MEV sont sous le seuil d’élimination ou présentent une très faible incidence, le nombre de cas et le taux d’incidence d’autres MEV sont plus élevés. Ainsi, aucun cas de poliomyélite ou de diphtérie n’a été déclaré entre 2000 et 2010 aux autorités de santé publique, alors que l’on comptait 5 cas de tétanos, 14 de rubéole et 2 de rubéole congénitale.

Des valeurs relativement plus élevées ont été observées pour l’hépatite B chronique (8 664 cas) et la coqueluche (6 580 cas) bien que les tendances générales au cours de la période d’étude pour ces deux MEV étaient à la baisse (voir le tableau intitulé Tendance générale des taux d'incidence des MEV (registre central des MADO) les plus fréquentes pour l'ensemble de la période 2000-2010).

L’hépatite A (1 004 cas) et l’hépatite B aiguë (769 cas) avaient une aussi une tendance à la baisse, tandis que les incidences des infections invasives à méningocoques (IIM) (en excluant l’éclosion de 2001) et à Haemophilus influenzae de type b (Hib) demeuraient relativement stables malgré une tendance à la hausse des IIM de sérogroupe B et une certaine augmentation des septicémies à Hib, bien que les chiffres soient petits et plus instables. Par ailleurs, seulement quelques cas de rougeole et d’oreillons ont été rapportés tout au long de la période étudiée, sauf pour 2007 où 97 cas de rougeole ont été rapportés et pour 2010 où une éclosion de 674 cas d’oreillons a été rapportée. Les objectifs du Programme national de santé publique (PNSP) 2003-2012 ont, en général, été atteints.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-70897-1

Notice Santécom: