Usages des savoirs de santé par des organisations à but non lucratif : un regard sur leurs pratiques d'influence des politiques publiques

Des professionnels de la santé agissent de différentes manières sur les déterminants « non biomédicaux » de la santé (Frankish et al., 2007. Traduction libre). L’un des modes d’action employés est le travail avec des OBNL pour influencer les politiques publiques. Ces partenariats sont établis notamment parce que les OBNL et les professionnels de la santé en question partagent des préoccupations communes en matière de déterminants de la santé. De plus, elles disposent de ressources complémentaires (expertises, réseaux associatifs, etc.) qui peuvent être mises à contribution de part et d’autre. Par exemple, la Direction de la santé publique (DSP) de Montréal- Centre a conclu au milieu des années 2000 un partenariat avec le Conseil régional de l’environnement de Montréal. Celui-ci visait à coordonner les revendications de groupes de résidants réclamants des mesures d’apaisement de la circulation dans leur environnement immédiat et à désamorcer les réticences de plusieurs ingénieurs de la circulation de la Ville de Montréal à ce propos. Le partenariat devait parvenir à ses fins notamment au moyen d’échange de connaissances — en permettant à la DSP de faire circuler les savoirs qu’elle avait mis au point concernant les liens entre la circulation motorisée et l’état de santé des Montréalais et en rendant explicites les revendications citoyennes en matière d’apaisement de la circulation. Il devait aussi permettre aux ingénieurs de se familiariser avec les savoirs techniques de l’OBNL à propos des mesures d’apaisement, qui espérait ainsi qu’ils pourraient les intégrer dans leurs pratiques.

L’analyse proposée ici vise à permettre aux professionnels de la santé de réfléchir à certains enjeux traversant ces actuelles ou futures activités d’échange de connaissances avec des OBNL. La première section est consacrée à la méthodologie et au cadre conceptuel qui organise le travail. La section suivante consiste en l’analyse des usages des savoirs par les OBNL. La dernière présente une discussion des tenants et aboutissants pour l’échange de savoirs entre des OBNL et des professionnels de la santé en vue de promouvoir des politiques publiques favorables à la santé.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-64412-5

ISBN (imprimé): 

978-2-550-64411-8

Notice Santécom: