Énoncé de position - Le tabagisme, un fléau de santé publique : des professionnels de la santé engagés

Cette déclaration a été adoptée par le Collège des médecins du Québec, l’Ordre des dentistes du Québec, l’Ordre des hygiénistes dentaires du Québec, l’Ordre des infirmières et infirmiers du Québec, l’Ordre des optométristes du Québec, l’Ordre des pharmaciens du Québec, l’Ordre professionnel des inhalothérapeutes du Québec, et l’Institut national de santé publique du Québec.

Les effets du tabagisme sur la santé sont incontestables. Depuis plusieurs années et encore aujourd’hui, le tabagisme constitue l’un des plus sérieux problèmes de santé publique au Québec. L’usage du tabac entraîne plusieurs maladies chez les fumeurs et les nonfumeurs, en plus d’imposer un lourd fardeau au système de santé ainsi que des coûts sociaux considérables. Il constitue le principal facteur de risque des maladies chroniques les plus meurtrières, soit les maladies cardiovasculaires et les cancers. Plus de 10 000 Québécois meurent chaque année des conséquences du tabagisme.

Les fumeurs, soumis à une forte dépendance induite par les produits du tabac, ont le désir de se libérer de la cigarette. En effet, la grande majorité d’entre eux ont déjà tenté de cesser de fumer. Les professionnels de la santé sont des acteurs clés de notre système de santé et jouent un rôle essentiel dans le succès d’un processus d’abandon du tabagisme. Comme l’efficacité des interventions de counseling en abandon du tabagisme a été démontrée, les contacts privilégiés des professionnels de la santé auprès de leurs patients fumeurs représentent de multiples occasions visant à protéger et à améliorer la santé des Québécois contre les méfaits du tabac

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

Notice Santécom: