Surveillance de la cessation tabagique

Les fiches sur la surveillance du tabagisme du présent fascicule ont été élaborées dans le but de fournir des données actualisées, fiables et continues sur la cessation tabagique. Elles visent à guider l'élaboration de politiques et de programmes en matière de la lutte contre le tabagisme et de protection des non-fumeurs.

D’après l’Enquête québécoise sur le tabac, l’alcool, la drogue et le jeu chez les élèves du secondaire de 2008, un peu plus de la moitié (56 %) des élèves du secondaire du Québec faisant usage de cigarettes (soit environ 49 600 personnes) ont tenté au moins une fois au cours de l’année précédente de renoncer au tabac; 29 % d’entre eux ont d’ailleurs fait plus d’une tentative. Les filles se retrouvent proportionnellement plus nombreuses que les garçons à avoir effectué au moins trois tentatives d’arrêt tabagique au cours des 12 mois précédant l’enquête de 2008 (respectivement de 17 % et 8,5 %).

Quatre élèves du secondaire au Québec sur dix (40 %) qui ont essayé d’arrêter de fumer au cours de l’année précédente (soit environ 12 100 personnes) ont rapporté que l’arrêt tabagique avait duré sept jours ou moins. La proportion de ceux qui ont effectué une tentative d’arrêt tabagique d’une durée supérieure à un mois est passée de 22 % en 1998 à 33 % en 2008 (soit environ 10 100 personnes), ce qui représente une augmentation significative sur le plan de la statistique. Aucune différence significative n’a cependant été enregistrée entre les filles et les garçons quant à la durée de l’arrêt tabagique effectué. Les données indiquent enfin qu’une proportion similaire de garçons et de filles ayant fumé au moins 100 cigarettes à vie avaient réussi à arrêter de fumer en 2008, et ce, depuis au moins 12 mois (respectivement de 5 % et de 8 %).

D’après l’Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada de 2009, 53 % des fumeurs actuels québécois âgés de 15 ans et plus (soit environ 715 200 personnes) ont mentionné avoir l’intention d’arrêter de fumer au cours des six prochains mois, alors que 19 % (soit environ 251 100 personnes) ont mentionné avoir l’intention de le faire au cours des 30 prochains jours. D’un autre côté, 40 % des fumeurs et anciens fumeurs récents, à savoir ceux qui ont cessé de fumer moins d’un an avant l’enquête, ont mentionné avoir effectué une tentative d’arrêt tabagique au cours des 12 mois précédents en 2009, ce qui représente environ 574 800 personnes. Une proportion de 15 % de la population québécoise de fumeurs et d’anciens fumeurs récents âgés de 15 ans et plus (soit environ 219 200 personnes) ont rapporté avoir effectué au moins trois tentatives d’arrêt tabagique au cours des 12 mois précédents en 2009, tandis que 16 % (soit environ 234 800 personnes) ont mentionné en avoir effectué une seule au cours de la même période.

Enfin, d’après l’Enquête de surveillance de l'usage du tabac au Canada de 2009, 84 % des anciens fumeurs québécois âgés de 15 ans et plus (soit environ 1 687 400 personnes) ont rapporté avoir arrêté de fumer depuis plus de cinq ans. L’Enquête sur la santé dans les collectivités canadiennes de 2007-2008 estime cette même proportion à 72 %, soit environ1 333 700 personnes).

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Collection: 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-63685-4

ISBN (imprimé): 

978-2-550-63684-7

ISSN (électronique): 

1927-0194

ISSN (imprimé): 

1927-0186

Notice Santécom: