Consentement et conservation des prélèvements biologiques : éléments de réflexion

La collecte d’échantillons biologiques d’origine humaine, leur traitement et leur entreposage (mise en banque) sur de longues périodes de temps posent des problèmes éthiques majeurs aux chercheurs au regard du consentement des donneurs impliqués.

Par ailleurs ces banques ont pris une valeur qui n’avait pas été envisagée à l’origine, et les chercheurs, une fois leur projet terminé, voient leur contrôle dilué sur l’utilisation éventuelle que d’autres pourraient faire des échantillons.

Cette situation suscite inquiétudes et réticences; le consentement traditionnellement obtenu étant questionné.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

Notice Santécom: