Avis sur l'utilisation des vaccins contre le pneumocoque dans le contexte d'une pandémie causée par une nouvelle souche d'influenza (virus A/H1N1 d'origine porcine) au Québec

À la demande du Directeur national de santé publique du Québec, le Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) a été invité à préparer un avis concernant l'utilisation des vaccins pneumococciques dans le contexte d'une pandémie causée par le virus influenza A/H1N1 d'origine porcine. De façon plus spécifique, quatre questions ont été posées :

  1. Quelle est la place de la vaccination contre le pneumocoque en phase 5 et 6 d'une pandémie de grippe A (H1N1)?
  2. Quels devraient être les objectifs visés et les stratégies utilisées dans ce contexte?
  3. Quelles seraient les indications de vaccination (groupes visés)?
  4. Quels vaccins devraient être utilisés?

Dans la première partie du document, le fardeau des infections pneumococciques dans un contexte de pandémie est présenté, les propriétés des différents vaccins sont ensuite discutées et dans la dernière partie, des recommandations sont faites quant à leur utilisation dans la situation épidémiologique qui prévaut actuellement au Québec. L'avis a été préparé par un groupe de travail ad hoc, discuté et entériné par l'ensemble des membres du CIQ lors de la rencontre du 8 et 9 juin 2009.

En conclusion, nous préconisons un renforcement des programmes existants de prévention des infections pneumococciques au Québec en utilisant les vaccins qui seront disponibles. L’extension du programme à des catégories d’âges et de personnes non ciblées actuellement est une mesure qui nécessiterait des ressources humaines et financières considérables pour un bénéfice sanitaire qui paraît faible dans l’état actuel de nos connaissances. Il nous semble préférable d’investir dans d’autres mesures incluant la préparation d’une campagne de vaccination de masse avec un vaccin influenza spécifique contre la nouvelle souche pandémique, la promotion de mesures de protection individuelle et collectives et la prise en charge des malades, ainsi que l’utilisation judicieuse des antiviraux et antibiotiques. Il est évident que la situation épidémiologique doit être suivie et que des ajustements pourraient être apportés advenant des changements importants dans la virulence du virus pandémique et dans l’épidémiologie des infections pneumococciques.

Comité: 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-57371-5

ISBN (imprimé): 

978-2-550-57370-8

Notice Santécom: