Prévision de l’impact des mesures sanitaires actuellement en vigueur

Devant l’augmentation des cas de COVID-19, le gouvernement a mis en place, du 8 janvier au 8 février, des mesures sanitaires additionnelles pour ralentir l’épidémie de la COVID-19.

Les récentes projections illustrent l’impact que ces mesures auraient sur les cas, les hospitalisations et les décès dans l’ensemble du Québec, du Grand Montréal et des Autres régions selon des scénarios hypothétiques de forte ou de partielle adhésion à celles-ci.

Le respect des mesures pourrait faire fléchir les courbes

Dans l’ensemble du Québec, une adhésion aurait pour effet de faire fléchir les courbes des cas, des hospitalisations et des décès dans les prochains jours, d'autant plus si elle est forte.

Les scénarios pour le Grand Montréal et les Autres régions s’apparentent aux scénarios de l’ensemble du Québec, soit un fléchissement des courbes pour les cas, les hospitalisations et les décès, particulièrement si l’adhésion aux mesures est forte. Une adhésion partielle aurait des effets de moindre envergure sur les cas, les hospitalisations et les décès.

À retenir :

  • L’adhésion aux mesures sanitaires aurait un impact significatif pour l’ensemble des régions et encore davantage pour le Grand Montréal.
  • Une forte adhésion aux mesures les rendrait encore plus efficaces sur l’évolution de l’épidémie.
  • La réduction des contacts et le dépistage demeurent les stratégies à privilégier pour contenir l’épidémie dans l’attente de la vaccination complétée.
  • L’adhésion aux mesures sanitaires additionnelles mises en vigueur du 8 janvier au 8 février permettrait de limiter les contacts et de protéger les personnes vulnérables.
  • Une forte adhésion aux mesures additionnelles permettrait de limiter les impacts sur la société et diminuerait également la pression sur le système hospitalier.

Des changements importants dans les éléments suivants pourraient toutefois avoir un impact sur le nombre de cas :

  • La transmissibilité du virus par contact (ex. : hausse potentielle de la transmissibilité du virus en hiver).
  • Un relâchement global de l'adhésion aux mesures sanitaires.
  • La capacité de dépistage, de traçage et d’isolement rapide des cas.

Catégories: