Résumé scientifique

 Bulletin d'information en santé environnementale

  • 23 avril 2013

    Les différences entre les limites d’exposition aux agents physiques de certains pays peuvent parfois alimenter les controverses sanitaires. Par exemple, les limites d’exposition aux champs électromagnétiques dans le domaine des radiofréquences (champs RF) de la Russie et de certaines républiques de l’ex-Union Soviétique sont significativement plus basses (de l’ordre de 100 fois inférieures) que celles recommandées par la Commission internationale de protection contre les rayonnements non ionisants (ICNIRP) et l’Institute of Electrical and Electronics Engineers (IEEE). Elles sont souvent citées en exemple par des groupes d’intérêts qui souhaiteraient...

  • 9 avril 2013

    La santé environnementale vise traditionnellement la protection de la santé et la prévention des problèmes de santé reliés aux menaces d’origine chimique, biologique et physique associées aux différents milieux (eau, air, sol, etc.) de l’environnement. Dans le contexte actuel, où les enjeux de santé liés à l’environnement sont fréquemment rapportés par les média, nous devons constater que les situations professionnelles auxquelles sont confrontés les divers acteurs en santé environnementale sont de plus en plus complexes, nécessitant une forte capacité d’adaptation et l’acquisition de nouveaux apprentissages. Une vision élargie de l’environnement telle que proposée par la Charte d’Ottawa apparaît comme l’une des clés de voute pour l’élaboration de programmes de formation pour les...

  • 28 mars 2013

    Le cancer du sein est la deuxième forme de cancer la plus répandue chez les Canadiennes, le cancer de la peau autre que le mélanome venant au premier rang. En 2012, on estime qu’environ 22 700 femmes et 200 hommes au Canada ont reçu un diagnostic de cancer du sein et que 5 100 femmes en mourront (Société Canadienne du Cancer, 2012). Les taux de cancer du sein aux États-Unis sont dans une proportion semblable à ceux du Canada (American Cancer Society, 2013).

    Les chercheurs savent depuis longtemps que des prédispositions génétiques ainsi que des facteurs environnementaux contribuent et interagissent entre eux pour augmenter les risques de...

  • 4 mars 2013

    Plusieurs études ont démontré une association entre les températures hivernales et l’augmentation significative de certains problèmes de santé, tels que les décès pour les causes non accidentelles, pour les maladies cardiovasculaires, les maladies respiratoires, les maladies coronariennes, les maladies cérébrovasculaires, ainsi que pour l’insuffisance cardiaque. Cependant, très peu de ces études ont eu recours à une définition objective de vague de froid.

    Or, l’établissement d’une définition opérationnelle de vague de froid est une étape essentielle à la mise en place d’un système d’alerte au froid. Durant les cinq dernières années,...

  • 17 janvier 2013

    Le PCP est un pesticide organochloré notamment utilisé pour la préservation et la protection des pièces de bois afin d'en ralentir la dégradation biologique. Le PCP est homologué et utilisé aux États-Unis et au Canada depuis longtemps pour le traitement des poteaux de bois destinés aux services publics (ex. : lignes électriques ou téléphoniques).

    Lors d’une exposition, le PCP est absorbé rapidement par ingestion, par inhalation ou par la peau. Il ne s’accumule pas dans le corps et sa demi-vie d’élimination (principalement par l’urine) est d’environ 33 heures. Les principaux effets à la santé associés au PCP sont : irritation de la peau, des yeux et du système respiratoire, toxicité hépatique ou rénale, perturbation de la phosphorylation oxydative, et l’hyperthermie pouvant...

  • 13 décembre 2012

    L'exposition au radon en milieu intérieur est reconnue comme la deuxième cause de cancer du poumon après le tabagisme. Le cancer du poumon est d’ailleurs la principale cause de décès par cancer tant chez les hommes que chez les femmes. Le radon est un gaz radioactif produit par la désintégration de l'uranium naturellement présent dans les substrats géologiques de la croûte terrestre. Chen et collaborateur rapportent que le risque de mortalité (calculé pour la durée d’une vie entière) par cancer du poumon pour la population canadienne à la suite de l’exposition au radon à été évalué en 2005, sur la base des données de dépistage effectuées dans les années 1970 dans les résidences de 19 villes. À l’époque, la...

  • 29 novembre 2012

    La Cote Air Santé est un outil d’information pancanadien élaboré par Santé Canada et Environnement Canada concernant la qualité de l’air extérieur et les risques à court terme pour la santé qui y sont associés. À l’heure actuelle, elle fait l’objet d’une implantation graduelle à travers le Canada. Au Québec, cet outil en projet pilote est disponible seulement pour les zones urbaines de l'Île de Montréal, de Gatineau-Ottawa et de Québec.

    Présentée comme une valeur numérique sur une échelle graduée de 1 à 10+, la Cote Air Santé informe le public sur le niveau de risque pour la santé que représente la pollution atmosphérique dans une région ou une ville donnée. Ainsi, une valeur de 1 traduit le plus faible risque; plus...

  • 1 novembre 2012

    Les risques pour la santé qui sont associés à la dégradation des conditions environnementales font quotidiennement la manchette des médias, sensibilisant médecins et patients (et la population dans son ensemble) à ces enjeux, faisant naître de nombreuses interrogations de part et d’autre. Au Québec comme en France, les médecins généralistes agissent auprès de leurs patients comme clinicien et souvent comme acteur de prévention des risques sanitaires liés à l’exposition environnementale.

    Quelles sont les préoccupations des patients adressées à leur médecin généraliste? Quelles sont les réponses fournies par ces derniers? Ces médecins...

  • 25 octobre 2012

    Le manganèse est un élément essentiel à la santé, impliqué dans la formation et le développement des os, la constitution de diverses métalloenzymes et le métabolisme des acides aminés, des glucides et du cholestérol. Le manganèse dans l’eau est principalement connu pour ses caractéristiques organoleptiques : il peut tacher les vêtements et les appareils domestiques, en plus de donner mauvais goût à l’eau.

    Le manganèse est reconnu comme une substance neurotoxique à des concentrations importantes dans l’air, effet constaté principalement chez les travailleurs exposés. On a longtemps considéré que le manganèse ingéré était sans danger pour la santé (jusqu’à 11 mg/jour chez l’adulte). Or, depuis quelques années, certaines études ont associé des effets neurotoxiques subtils chez les...

  • 11 octobre 2012

    Collaboratrice :
    Florence Danner, Agente d'information Mon climat, ma santé à la Direction de la santé environnementale et de la toxicologie, équipe des changements climatiques.

    Virus du Nil occidental, maladie de Lyme, rage du raton laveur… durant la dernière décennie, plusieurs zoonoses ont émergé au Québec ou au Canada. Comment relever les défis posés par les zoonoses dans le contexte des changements climatiques?

    La Faculté de médecine vétérinaire de l’Université de Montréal, dans le cadre d’un mandat de l’Institut national de santé publique du Québec, a effectué en 2011 une consultation auprès d’experts sur l’état de la surveillance des zoonoses au Québec dans ce contexte en mutation. Publié en octobre 2012, le...

Pages

Souscrire à Résumé scientifique