La science en mouvement

 Bulletin d'information en santé environnementale

  • 8 novembre 2019

    Les changements climatiques entraînent de nombreux effets sur la santé des populations, alors que les communautés sont transformées par les canicules et les inondations, par exemple. L’un des effets indirects des changements climatiques pourrait inclure la criminalité accrue induite par les vagues de chaleur, qui seront plus nombreuses. En effet, de nombreuses études ont montré les effets physiologiques de l’exposition à la chaleur, caractérisés par une augmentation de l’agressivité et des comportements violents, notamment. La criminalité est vécue plus fortement dans les quartiers défavorisés, ajoutant un élément à la trame des inégalités sociales. 

  • 4 octobre 2019

    La présence de produits pharmaceutiques et de soins personnels (PPSP) dans l’eau potable suscite un intérêt croissant, en particulier au regard des risques pour la santé humaine auxquels ils pourraient être associés. Ces PPSP proviennent de diverses sources, dont les eaux usées humaines (p. ex. origine domestique, hospitalière) et les effluents d’origine animale.

  • 27 juin 2019

    La présence de composés organiques volatils (COV) en milieu intérieur demeure, comme plusieurs autres polluants, un important facteur de dégradation de la qualité de l’air intérieur. Comme leur nom l’indique, les COV regroupent une variété de molécules de faible poids moléculaire formées d’un ou de plusieurs atomes de carbone (excluant le monoxyde et le dioxyde de carbone) qui s’évaporent rapidement à température et à pression ambiantes. Les concentrations de COV sont fréquemment plus importantes dans les bâtiments que dans l’air extérieur en raison de la présence de nombreuses sources d’origine domestique. Combinés au fait que la population canadienne passe la majeure partie de son temps à l’intérieur, les enjeux associés à l’exposition des occupants aux COV apparaissent d’autant plus...

  • 12 juin 2019

    Ce premier bilan s’attarde aux écrits portant sur les éclosions d’étiologie microbiologique (virale, parasitaire, bactérienne) liées aux eaux récréatives et publiés au cours de l’année 2018. Son objectif est de décrire ces éclosions, de présenter les facteurs de risque observés et de proposer des pistes d’intervention.

  • 22 mai 2019

    Le bureau régional pour l’Europe de l’Organisation mondiale de la Santé (OMS) a publié le 10 octobre 2018 une mise à jour de ses lignes directrices (LD) sur le bruit environnementalOrganisation mondiale de la Santé. Environmental Noise Guidelines for the European Region [En ligne]. Copenhague : Organisation mondiale de la Santé; 2018. Disponible : http://www.euro.who.int/en/publications/abstracts/environmental-noise-guidelines-for-the-european-region-2018. Ce document succède aux révisions de 1999 (Community Noise Guidelines) et de 2009 (Noise Night Guidelines). En plus du document original en anglais, un résumé en français est disponible (2)....

  • 22 mai 2019

    Il est fréquent que les études épidémiologiques portant sur les effets des contaminants environnementaux utilisent la biosurveillance, soit la mesure de ces substances ou de leurs métabolites dans les matrices biologiques, afin de caractériser l’exposition passée ou présente des participants. Pour des raisons de coûts et de logistique, la biosurveillance repose souvent sur la collecte d’un nombre limité d’échantillons biologiques par participant, voire sur un échantillon unique. Dans le cas des dioxines, des furannes ou des pesticides organochlorés qui ont été l’objet des premières études épidémiologiques ayant eu recours à cette approche, le nombre limité d’échantillons n’était pas considéré comme une limite méthodologique importante. En effet, la longue persistance de ces substances...

  • 22 mai 2019

    L’acceptation sociale des projets de développement éolien est modulée par plusieurs facteurs, tels que le processus décisionnel, les retombées économiques et les effets appréhendés sur le paysage et le milieu de vie (1). Afin de mieux anticiper ces fluctuations, plusieurs chercheurs ont tenté de mettre au jour une trajectoire type, la plus connue étant la courbe en « U » proposée par un expert américain pro-éoliennes des années 1990 (2), laquelle est encore soutenue par des scientifiques contemporains. Cette trajectoire suggère une attitude au départ favorable, qui se détériore avec l’accumulation de renseignements sur les impacts potentiels, et qui redevient à un niveau favorable lorsque les impacts anticipés s’avèrent moins importants que prévu et qu’une familiarité s’installe à l’...

  • 25 février 2019

    L’utilisation intensive et croissante des insecticides néonicotinoïdes a fait la manchette plus d’une fois au cours des dernières années. Que ce soit en raison de leurs effets toxiques pour l’environnement en général, pour les abeilles ou encore pour la santé humaine, les inquiétudes soulevées par ces insecticides ont amené le législateur québécois à mieux encadrer l’utilisation de ces produits par une modification au Code de gestion des pesticides

  • 11 janvier 2019

    Les effets potentiels des champs électromagnétiques dans le domaine des radiofréquences font encore l’objet de nombreuses études scientifiques. Certaines études exploratoires sur des animaux sont encore réalisées, notamment celles du National Toxicology Program aux États-Unis, dont les rapports finaux ont été rendus publics récemment. Ces derniers révèlent une association entre l’exposition aux radiofréquences et l’apparition de certains types de cancer, alimentant le débat quant à leurs impacts sur la santé.

     

  • 20 décembre 2018

    La prémisse de cette journée était simple : les changements climatiques ont un impact sur de nombreuses sphères d’intervention en santé publique. Les objectifs étaient de : reconnaître l’impact des changements climatiques sur sa pratique, d’identifier des solutions d’adaptation aux changements climatiques et de reconnaître des outils déjà disponibles pouvant soutenir la pratique.

Pages