Troubles musculo-squelettiques liés au travail

Les troubles musculo-squelettiques (TMS) d’origine non-traumatique liés au travail sont des douleurs ou des symptômes ressentis au cou, au dos ou aux différentes parties des membres supérieurs ou inférieurs. Ils touchent les tendons, les muscles, les ligaments, les tissus autour des articulations ou certains nerfs et proviennent d’un cumul de dommages lorsque la demande d’un travail  dépasse la capacité d’adaptation des tissus. Ils se distinguent des traumatismes aigus et accidentels (ex.: liés aux chutes, coups, actes de violence).

Plusieurs facteurs peuvent contribuer à ces TMS :

  • les exigences physiques du travail (ex. : manutention de charge, autres efforts, mauvaises postures, mouvements répétés, vibrations, impact répété) et les exigences mentales du travail;
  • l’organisation du travail (ex. : répartition des tâches, méthodes de production, rythme et quantité de travail, planification des horaires, type de rémunération, pratiques et politiques de formation);
  • l’environnement social du travail (ex : style de gestion et de supervision, processus de consultation et de décision mis en place dans l’établissement, mode de reconnaissance du travail, soutien des collègues et des supérieurs, relations avec les clients, bénéficiaires ou usagers, politiques présentes ou non dans les établissements pour faciliter les relations, la participation de chacun et éviter la violence au travail et le harcèlement psychologique ou sexuel, par exemple).

Les TMS sont une des principales causes d'incapacité dans la population québécoise et représentent un fardeau social, économique et humain énorme. La prévention des TMS liés au travail est un objectif du Programme national de santé publique du Québec.

Faits saillants

Lésions professionnelles indemnisées par la Commission des normes, de l'équité, de la santé et de la sécurité du travail (CNESST) 2010-2012

 

Les TMS représentaient 1/3 de l’ensemble des lésions professionnelles indemnisées par la CNESST en 2010-2012.

Proportion de travailleurs souffrant de TMS d’origine non traumatique liés au travail au Québec et répartition selon le sexe, 2014-2015

 

Un travailleur québécois sur 4 souffre de TMS d’origine non traumatique liés au travail selon l’Enquête québécoise sur la santé de la population, 2014-2015. Sur l’ensemble des travailleurs masculins au Québec, 20 % souffrent de TMS alors que cette proportion grimpe à 31% du côté des travailleuses.