Comité sur l'immunisation du Québec

  • 15 juin 2009

    In December 2008, a new pneumococcal vaccine (PCV-10) was licensed in Canada. An older vaccine (PCV-7) is used in Québec for the routine vaccination of children. The ministère de la Santé et des Services sociaux du Québec (Ministry of Health and Social Services (MSSS)) asked the Comité d'immunisation du Québec (Québec Immunization Committee (CIQ)) to rapidly give an opinion on the pertinence of this vaccine and answer the three following questions:

    1. Can the old and the new vaccines be considered of equivalent value in preventing invasive infections caused by the seven streptococcus pneumoniae serotypes?
    2. Can they be considered interchangeable in terms of primary vaccination?
    3. Is one or the other of the vaccines deemed to have enough...
  • 25 mai 2009

    En décembre 2008, un nouveau vaccin antipneumococcique a été homologué au Canada (VPC-10). Un vaccin plus ancien est utilisé au Québec pour la vaccination de routine des enfants (VPC-7). Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a demandé au Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) de préparer rapidement un avis sur la pertinence de ce vaccin et de répondre aux trois questions suivantes :

    1. Peut-on considérer l'ancien et le nouveau vaccins comme équivalents pour prévenir les infections invasives causées par les sept sérotypes de Streptococcus pneumoniae?
    2. Peut-on les considérer comme interchangeables au niveau de la primovaccination?
    3. Considère-t-on que l'un ou l'autre des vaccins présente des avantages suffisamment...
  • 9 juillet 2008

    In October 2007, the Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) tabled a report entitled “Prévention par la vaccination des maladies attribuables aux virus du papillome humain au Québec” [Prevention of diseases caused by human papillomaviruses through vaccination]. At the time that report was being drafted, only one vaccine – Gardasil – was authorized for sale in Canada. The report did not directly compare the Gardasil and Cervarix vaccines.

    Given the likelihood that the Cervarix vaccine would be approved, the Direction générale de la santé publique (MSSS) submitted a request to the Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) on December 19, 2007, asking the latter to produce an advice with respect to the following question: “Do the two HPV vaccines have an equivalent...

  • 1 juillet 2008

    En septembre 2007, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) du Québec annonçait l’implantation d’un programme de vaccination contre le virus du papillome humain (VPH) pour l’automne 2008.

    Le Comité sur immunisation du Québec (CIQ) a déposé en octobre 2007 le rapport « Prévention par la vaccination des maladies attribuables aux virus du papillome humain au Québec ». Au moment de la rédaction du rapport, seul le vaccin Gardasil était homologué au Canada. Ce rapport ne faisait pas la comparaison directe entre les vaccins Gardasil et Cervarix.

    Compte tenu de l’homologation probable du vaccin Cervarix, la Direction générale de la santé publique du MSSS a demandé le 19 décembre 2007 à l’Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) de produire un avis...

  • 15 février 2008

    Le CIQ considère que :

    1. Le niveau actuel de cas d’oreillons, même en considérant la possibilité d’une épidémie annuelle de l’ampleur de celle de la Nouvelle-Écosse est suffisamment bas et la sévérité de la maladie suffisamment faible pour conclure que le programme actuel atteint l’objectif fixé au niveau canadien.
    2. Les grandes éclosions récentes aux États-Unis et en Nouvelle-Écosse se sont éteintes sans interventions majeures, ce qui suggère que nous sommes en-deçà du seuil épidémique mentionné comme l’objectif du PNSP.
    3. La recommandation du CCNI n’est pas en mesure de prévenir des poussées épidémiques, telle que la situation américaine l’a démontrée.
    4. La recommandation du CCNI ne vise pas une large partie de la clientèle où se situe une grande...
  • 28 novembre 2007

    Selon le groupe de travail, les constats suivants doivent être pris en compte dans la décision d'ajuster ou de modifier le PIIQ.

    Fardeau de la maladie

    • Le fardeau de la morbidité et de la mortalité de l'influenza est considérable, ce qui en fait un problème de santé publique important.

    Caractéristiques du vaccin

    • Les données d'efficacité vaccinale montrent que le vaccin antigrippal dans sa présentation actuelle est relativement efficace, mais pas autant que les autres vaccins utilisés généralement dans le cadre du PQI. Cependant, les données d'efficacité du vaccin antigrippal pour certaines populations, dont notamment les jeunes enfants, sont incomplètes.

    Programme, scénario et...

  • 1 mai 2006

    Depuis le début des programmes de vaccination, les infirmières ont joué un rôle de premier plan et elles ont ainsi significativement contribué à la réduction et au contrôle des maladies infectieuses. Une étude menée en 1998 auprès des vaccinateurs québécois révélait toutefois que les infirmières avaient globalement une attitude moins favorable face à la vaccination que les médecins omnipraticiens et pédiatres. En effet, seulement 59 % des infirmières se retrouvaient dans la catégorie «nbsp;très favorable à la vaccinationnbsp;» à savoir qu'elles étaient convaincues de l'utilité, de la sécurité et de l'efficacité des vaccins comparativement à 92 % des pédiatres et à 87 % des omnipraticiens.

    Cette situation est particulièrement préoccupante car les infirmières jouent un rôle...

  • 17 mars 2006

    Le présent avis a été produit en réponse à une demande du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) à l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ). Le ministère désirait savoir si la vaccination annuelle contre l'influenza devait être recommandée aux travailleurs des industries aviaire et porcine du Québec dans le but de prévenir l'infection de ces personnes par le virus humain, réduisant ainsi le risque théorique de réassortiment des gènes des virus influenza humains, aviaires ou porcins advenant une co-infection par des virus d'origine différente. De plus, si la vaccination annuelle était recommandée, on demandait de préciser si des distinctions devaient être faites en fonction des différents groupes de travailleurs ou des tâches effectuées.

    Le présent...

  • 8 septembre 2005

    En octobre 2002, le Comité sur l'immunisation du Québec (CIQ) mandatait un groupe de travail pour réviser le programme de vaccination contre l'hépatite B et étudier la possibilité d'introduire un programme de vaccination universelle contre l'hépatite A. On demandait au Groupe de travail sur les hépatites A et B de produire deux documents décrivant le fardeau des infections à virus de l'hépatite A et l'hépatite B au Québec, les caractéristiques des vaccins, les avantages, le coût, la faisabilité et l'acceptabilité des changements possibles dans les programmes de prévention de ces maladies.

    Ce document revoit le programme actuel d'immunisation contre l'hépatite B au Québec ainsi que les données scientifiques publiées depuis le précédent rapport du CIQ en décembre 1991. Le plan...

  • 14 juin 2005

    In Canada, the first 7-valent pneumococcal conjugate vaccine (PCV-7) was licenced in 2001. The manufacturer's recommendation is to administer three doses at an early age for primary immunization and a booster dose during the second year (Wyeth-Ayerst Canada Inc. 2001). The recommendation of the National Advisory Committee on Immunization (NAIC) is to give 3 doses of vaccines at the same time as the other vaccines provided in the schedule at the ages of 2, 4 and 6 months, and the booster dose between 12 and 15 months (NAIC 2002). An economic analysis done for Canada indicated that such a program would significantly reduce the burden of disease in children, but that the cost-effectiveness indices, established for a purchase price of $58 per dose, were not favorable compared to other...

Pages

Souscrire à Comité sur l'immunisation du Québec