Avis préliminaire du Comité sur l'immunisation du Québec concernant l’utilisation du vaccin à vecteur viral ChAdOx1 nCoV-19 contre la COVID-19

Des précisions ont été apportées dans un avis publié le 29 mars 2021 : Signal de cas de thromboses avec thrombocytopénie après l’administration du vaccin d’AstraZeneca et du Covishield.

Faits saillants

  • Le but de la campagne de vaccination contre la COVID-19 est de réduire l’incidence de la maladie et la circulation du virus dans la population pour permettre un retour à une vie normale ou quasiment normale en offrant le plus rapidement et au plus grand nombre de Québécois un vaccin efficace et sécuritaire.
  • Un troisième vaccin contre la COVID-19 vient d’être autorisé au Canada pour les personnes âgées de 18 ans et plus. Ce vaccin dénommé ChAdOx1 nCoV-19 est produit par la société pharmaceutique AstraZeneca sous le nom de AZD1222 et, à la suite d’un transfert technologique, il est également fabriqué par le Serum Institute of India sous le nom de Covishield.
  • L’efficacité clinique du ChAdOx1 nCoV-19 a été étudiée dans des essais randomisés de Phase 3 et les résultats des premières études épidémiologiques d’efficacité terrain de Phase 4 réalisées au Royaume-Uni sont maintenant disponibles. Ces études comportaient des personnes âgées de 18 ans ou plus avec ou sans comorbidité.
  • Globalement, le vaccin ChAdOx1 nCoV-19 montre un bon profil d’immunogénicité et d’efficacité dans tous les groupes d’âge dans lesquels il a été étudié, tant après une première dose qu’après une seconde. L’efficacité du ChAdOx1 nCoV-19 semble très élevée contre les formes graves de la maladie, incluant les hospitalisations et les décès. Comme pour tous les autres vaccins disponibles actuellement, son efficacité pourrait être amoindrie contre certains variants du SRAS-CoV-2.
  • En partant de la liste de priorité pour la vaccination contre la COVID-19 et des projections de disponibilité des vaccins et de couverture vaccinale, les vaccins à ARN messager (ARNm) disponibles pour un horizon donné pourraient être répartis vers les premiers groupes prioritaires et le ChAdOx1 nCoV-19 prendrait alors le relais pour certains groupes prioritaires suivants.
  • Du fait de ses caractéristiques par rapport aux vaccins à ARNm, le ChAdOx1 nCoV-19 ne devrait pas être systématiquement offert aux personnes qui présentent un risque très élevé de maladie, de complication et/ou qui ne répondraient pas bien à tout vaccin, incluant les résidents en CHSLD et en RPA, les personnes avec une immunosuppression, ainsi que les travailleurs de la santé les plus exposés.
  • Le ChAdOx1 nCoV-19 devrait être utilisé de manière préférentielle pour des personnes âgées de 18 ans et plus, sans autre restriction d’âge ou de comorbidité, dans les contextes qui requièrent des conditions de stockage ou de transport plus flexibles que celles offertes par les vaccins ARNm ou lorsqu’il existe une contre-indication à l’administration d’un vaccin à ARNm.
  • Sachant que l’efficacité d’un vaccin est un déterminant important de son acceptabilité, tous les messages devraient mettre en exergue la très grande efficacité du ChAdOx1 nCoV-19 pour prévenir les formes graves de la COVID-19, incluant les hospitalisations et les décès.
  • L’offre du ChAdOx1 nCoV-19 devrait s’accompagner d’une information la plus juste possible sur les avantages et limites de ce vaccin et des autres vaccins de type ARNm.
Avis préliminaire du Comité sur l'immunisation du Québec concernant l’utilisation du vaccin à vecteur viral ChAdOx1 nCoV-19 contre la COVID-19

Comité: 

Sujet(s): 

Collection: 

Type de publication: