Panagiota Macrisopoulos

  • 8 novembre 2012

    Ce rapport présente un recueil de toutes les données disponibles à propos de l'épidémiologie des infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS) au Québec. En regroupant ainsi toutes les sources de données en un seul document, nous espérons être utiles aux décideurs qui sont à la recherche de données épidémiologiques québécoises. Ce document sera également très utile pour soutenir le développement de la surveillance des ITSS au Québec et alimenter la réflexion sur la prévention.

    La première partie du rapport décrit brièvement le contexte social, la population générale et ses comportements documentés par les grandes enquêtes de santé. Le portrait épidémiologique de chacune des ITSS est ensuite présenté : ITS bactériennes à déclaration obligatoire (chancre mou,...

  • 6 octobre 2001

    Le virus du Nil occidental (VNO) a été isolé pour la première fois en 1937 en Ouganda. Il s’agit d’un virus à ARN, du groupe des Flaviviridae, dont fait partie, entre autres, le virus de l’encéphalite de Saint-Louis. Le VNO est reconnu comme étant le plus répandu de ce groupe et son activité est endémique sur plusieurs continents. Il a été la cause d’éclosions dans plusieurs pays d’Afrique, d’Asie de l’Ouest, du Moyen-Orient et d’Europe. Il a été également associé à des épidémies en Roumanie (1996 à 1998) ainsi que plus récemment, en Russie (1999), aux États-Unis (1999-2000) et en Israël (2000).

    Le moustique est le vecteur du VNO...

S'abonner à Panagiota Macrisopoulos