Claire Laliberté

  • 4 juillet 2018

    Cette étude dresse le portrait des services gouvernementaux de réponse aux demandes d’information des citoyens sur les problèmes environnementaux touchant la santé ainsi que les principaux sujets faisant l’objet de ces demandes. Les résultats indiquent que :

    • La population dispose de plusieurs instances vers lesquelles elle peut rechercher de l’information reliée à la santé environnementale. Les équipes de santé environnementale des directions de santé publique (DSP) répondent aux demandes de leur territoire, ce domaine de santé publique n’étant pas pris en charge à l’échelle locale. Quant à Info-Santé, il dispose de protocoles visant à traiter les demandes en lien avec plusieurs problématiques de santé environnementale courantes. Des services plus généraux, tels que ceux...
  • 4 juin 2018

    L’étude qui fait l’objet de ce résumé revêt un intérêt à plusieurs égards. Bien que la tenue d’enquêtes concernant la perception du risque en lien avec des contaminants environnementaux soit relativement courante chez des populations d’adultes (1-2), peu d’entre elles portent sur les jeunes. L’article Urban youth knowledge and attitudes regarding lead poisoning  aborde cette question pour ce groupe d’âge.

  • 12 février 2018

    Cet outil vise à faciliter l’application du Cadre de référence pour la gestion des risques en santé publique au Québec et de l’aide-mémoire qui l’accompagne. La phase 1 du processus de gestion des risques comprend deux étapes : le cadrage et la planification. Le présent outil porte sur la première étape.

    Cet outil s’adresse principalement aux intervenants de santé publique oeuvrant en maladies infectieuses, en santé au travail et en santé environnementale.

    Il ne remplace pas les protocoles et les guides utilisés dans la pratique courante. Il est particulièrement utile dans les situations inhabituelles ou pour des problématiques émergentes, qu’elles soient urgentes ou non.

  • 16 novembre 2017

    Cet article porte sur les principaux résultats de l’évaluation réalisée au cours de l’année 2017 auprès du public cible du BISE. Le contexte de l’évaluation, la méthodologie utilisée, les principaux constats et les améliorations envisagées sont décrits. Les résultats du sondage montrent que le BISE demeure un outil de référence crédible pour son public cible et occupe une place enviable et reconnue dans le domaine de la santé environnementale.

  • 7 juillet 2016

    Cette étude descriptive, réalisée auprès de 3 002 répondants, visait à documenter des stratégies adoptées par des ménages pour contrer les effets de la chaleur humide. Trois milieux différents, soit le milieu urbain (Montréal), périurbain (couronne d’Ottawa) et rural (municipalités de moins de 10 000 habitants en Chaudière-Appalaches), ont été considérés. Les résultats indiquent que :

    • Les impacts de la chaleur humide représentent un enjeu de santé publique important, car pour près de 40 % des ménages, au moins une personne en est affectée physiquement et pour environ 4 % des ménages, au moins un membre a dû consulter un professionnel de la santé en lien avec un problème lié à la chaleur humide au cours des dernières années.
    • Près de neuf répondants sur dix...
  • 7 juillet 2016
    • Les vagues de chaleur, responsables d’un grand nombre de décès et autres effets à la santé, requièrent l’adoption par la population de mesures d’adaptation dans leur habitation.
    • Diverses mesures visent à assurer le confort thermique des occupants lorsqu’il fait chaud et humide. Certaines mesures sont associées à l’habitation, telles que l’aération naturelle, la ventilation mécanique et la climatisation. D’autres mesures s’adressent à l’individu comme l’hydratation, la prise de douche, l’accès à des endroits frais que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur du bâtiment.
    • L’adoption de ces diverses mesures d’adaptation par la population varie selon des facteurs physiques, dont l’âge et l’état de santé, des facteurs psychologiques, sociaux, communautaires et...
  • 28 juin 2016

    La présence d’installations industrielles représente un potentiel de préoccupations pour la santé et pour la qualité de vie des populations avoisinantes. Face à l’expression de telles inquiétudes, la gestion du risque pour la santé par les autorités sanitaires peut représenter un défi complexe en l’absence d’une compréhension adéquate du contexte et du milieu.

    L’article « Mobiliser la sociologie pour une intervention de santé publique attentive au contexte local » expose les résultats d’une analyse du contexte local d’une communauté du département du Gard, en France, lors de l’installation d’une nouvelle activité industrielle. L’intérêt de cet article repose sur :

    • La mise en évidence de l’importance de comprendre le contexte local en temps opportun afin d’améliorer...
  • 14 mars 2016

    La gestion des risques à la santé de la population, c’est… une responsabilité de santé publique

    Au Québec, la gestion des risques à la santé de la population relève des autorités de santé publique. Elle s'appuie notamment sur la Loi sur la santé publique qui fournit des moyens d'intervention aux différentes autorités de santé publique, c’est-à-dire le ministre, le directeur national de santé publique et les directeurs de santé publique de chacune des régions de la province.

    La gestion de ces risques se réalise généralement en concertation avec plusieurs acteurs-clés, notamment des ministères, des municipalités locales et des organismes publics ou privés. Dans ce contexte, les autorités de santé publique demeurent responsables de la recommandation émise...

  • 22 mai 2014

    Dans un contexte de changements globaux, des chercheurs s’intéressent de près à l’impact de la hausse anticipée du CO2, l’un des principaux gaz à effet de serre, sur les concentrations de zinc et de fer provenant de ces sources alimentaires. L’article Increasing CO2 threatens human nutrition (Myers, S.S. et al. Nature, 7 May 2014) fait état des plus récentes analyses sur le sujet.

    Les chercheurs émettent l’hypothèse que les concentrations de zinc et de fer des cultures végétales se développant dans une atmosphère élevée en CO2 seraient plus faibles que celles mesurées dans les conditions actuelles. Pour vérifier leur hypothèse, une méta-analyse des résultats de sept recherches réalisées au Japon, en Australie et aux États-Unis a...

  • 26 septembre 2013

    Environmental health is a rapidly evolving field, and people working in this field have to deal with increasingly complex situations. Many environmental health practitioners need to develop new professional practices and update their competencies continuously in order to adapt to the new realities in the field. A group of public health experts set out to develop this environmental health competency framework in order to give practitioners an opportunity to engage in a process of continuing education.

    To provide a common language and approach that will optimize the success of interventions, all of the professionals in a multidisciplinary team are expected to develop certain competencies related to public health as well as environmental health. That, moreover, is the raison d'...

Pages

S'abonner à Claire Laliberté