Projets spéciaux de vaccination influenza - pneumocoque 1999 - 2000

La mise en place, à l’automne 1999, des projets spéciaux de vaccination contre l’influenza et le pneumocoque fut une première. Les projets ont permis de mobiliser les CLSC et les CH du Québec afin d’améliorer l’accessibilité à la vaccination pour une petite portion de la population ciblée par les programmes. Même si la contribution des projets spéciaux semble modeste, les personnes nouvellement rejointes par ce type d’intervention ne le sont qu’au prix d’efforts importants. Il s’agit, en effet, bien souvent, d’une population plus réfractaire. Il reste donc encore beaucoup à faire afin d’améliorer les couvertures vaccinales. L’autre moitié des Québécois de 65 ans ou plus qui n’ont pas été vaccinés contre la grippe en 1999-2000, est probablement composée d’individus encore plus difficiles à rejoindre ou à convaincre.

La reconnaissance du besoin d’ajouter des ressources financières à la mise en oeuvre d’activités d’immunisation a été fort appréciée des responsables régionaux et des établissements. Cependant, toute cette opération a été réalisée en un temps record, ce qui a fait en sorte que malheureusement, les interventions n’ont pas toujours été accomplies dans des conditions optimales.

Il est à souhaiter que l’expérience acquise puisse être mise à profit, autant pour la vaccination contre l’influenza qui est appelée à prendre un nouvel essor dans les prochaines années, que pour le programme de vaccination contre le pneumocoque dont la population cible s’est élargie à l’ensemble des personnes de 65 ans ou plus, depuis le printemps 2000. Il faut donc accorder des budgets adéquats et plus de temps de préparation. Il faut aussi travailler auprès de l’ensemble des vaccinateurs, dont les médecins, pour réussir à rejoindre l’ensemble de la population cible.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (imprimé): 

2-550-36729-4

Notice Santécom: