Cette enquête a été effectuée au cours de l’été 2003 auprès d’un échantillon représentatif des résidents de 12 ans et plus des neuf communautés d’Iiyiyiu Aschii : Chisasibi, Eastmain, Mistissini, Nemiscau, Oujé- Bougoumou, Wa Whapmagoostui.

  • 87 % des résidents ont reçu au moins un type de soin de santé au cours de la dernière année. Le recours à ces soins de santé a été influencé par des facteurs tels que l’âge, le sexe et la scolarité. Il est aussi associé aux besoins : les personnes en mauvaise santé et souffrant de problèmes chroniques étant plus susceptibles de consulter tous les types de professionnels de la santé (particulièrement les spécialistes).
  • Les résidents des communautés continentales sont plus susceptibles que ceux des régions côtières de consulter la plupart des types de professionnels de la santé, incluant les dentistes, et sont aussi plus susceptibles 14 % des répondants ont rapporté des besoins non satisfaits en matière de soins de santé au cours de la dernière année. Les femmes, les jeunes adultes et les personnes vivant dans des communautés continentales sont plus susceptibles de rapporter des besoins non satisfaits.
  • Les individus ont une vision plus positive de la disponibilité et de la qualité des soins à l’échelle de la province qu’à l’échelle de leur propre communauté. Alors que près des deux tiers des résidents croient que la disponibilité et la qualité des services de la province sont bonnes, seulement la moitié en disent autant de leurs services de santé locaux.
  • Les perceptions quant à la disponibilité varient selon le type de service requis. Les personnes recherchant une aide de type conseil (travailleur social, conseiller, psychologue) étaient plus susceptibles que les autres d’être insatisfaites de la disponibilité des services dans la région.
  • 24 % des résidents ont décl habituel. Selon un schéma observé à l’échelle de la province, la proportion des individus ayant un médecin habituel augmente avec l’âge et les besoins en matière de soins de santé.
  • Le fait d’avoir un médecin habituel est associé à une perception plus positive de la disponibilité et de la qualité de services de santé, de même qu’avec une tendance à mieux profiter de tous les types de soins de santé.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-52890-6

Notice Santécom: