Performance des unités itinérantes dans le cadre du Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS)

Dans le but d’assurer aux femmes ciblées par le Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) l’accès à des mammographies de dépistage dans toutes les régions du Québec, le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a confié à l'Institut national de santé publique du Québec (INSPQ) l’élaboration et la mise sur pied de services de dépistage du cancer du sein par mammographie auprès des populations vivant en régions éloignées. Depuis 2002, deux unités itinérantes de dépistage par mammographie (« SOPHIE » et « CLARA ») sont en opération dans le PQDCS.

L’unité portative « SOPHIE », nommée d’après son modèle (SOPHIE Classic), permet d’assurer l’accès à la mammographie de dépistage pour les femmes vivant dans des endroits non accessibles par la route. Pour rejoindre ces femmes, l’équipement portatif est transporté par avion, par voie maritime ou terrestre. Les endroits ainsi desservis sont : la Côte-Nord (Schefferville et Basse Côte- Nord : La Romaine, St-Augustin, Chevery, Blanc-Sablon); le Nunavik (14 communautés de la Baie d’Hudson et de la Baie d’Ungava); et les Terres-Cries-de-la-Baie-James (Whapmagoostui) (C. Hamelcommunication personnelle).

L’unité mobile « CLARA » (Clinique accréditée de radiologie) est le fruit d’un travail conjoint entre la Fondation Jean Marc Paquette, le MSSS et l’INSPQ. Dans le cadre du PQDCS, les services de cet autobus aménagé sous forme d’unité mobile permettent d’assurer l’accès à des mammographies de dépistage pour les femmes vivant en régions éloignées dans des endroits accessibles par la route. La clientèle ainsi desservie de façon prioritaire inclut les femmes vivant dans les régions suivantes : Abitibi-Témiscamingue (Témiscamingue); Côte-Nord (Fermont); et Terres-Cries-de-la-Baie-James (Lebel-sur-Quévillon, Matagami, Radisson, sept communautés Cries de la Baie James). Par ailleurs, pour pallier à des problèmes locaux et temporaires d’accès à la mammographie de dépistage, les services de « CLARA » sont également utilisés pour répondre aux demandes des responsables régionaux du PQDCS (C. Hamel-communication personnelle).

Les technologues impliquées dans le dépistage par unités itinérantes oeuvrent aussi en centres fixes. Le traitement des films obtenus à l’aide de ces unités se fait cependant de façon différée ce qui n’est pas le cas dans les centres fixes.

L’évaluation des programmes organisés de dépistage par mammographie ne distingue généralement pas les centres fixes et mobiles de dépistage. Le but de cette analyse était de comparer la performance des unités itinérantes (UI) du PQDCS à celle des centres de dépistage désignés (CDD).

Auteur(s): 

Comité: 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-53581-2

ISBN (imprimé): 

978-2-550-53580-5

Notice Santécom: