Les besoins non comblés de services médicaux: un reflet de l'accessibilité des services de première ligne?

En bref, il ressort que

  • la prévalence des besoins non comblés semble en croissance depuis une dizaine d’années et atteint 18 % dans notre étude;
  • les problèmes de santé associés à des besoins non comblés sont jugés urgents chez une personne sur cinq et causent de l’inquiétude, de la douleur et des limitations d’activités pour une grande partie de la population ayant déclaré des BNC;
  • le phénomène touche l’ensemble de la population mais est plus fréquent chez les jeunes adultes, les immigrants récents, les personnes qui travaillent ou étudient, celles présentant un niveau de scolarité élevé et les personnes se déclarant en mauvaise santé;
  • les personnes n’ayant pas de médecin de famille et celles identifiant l’urgence comme source habituelle de services de première ligne présentent des taux nettement plus élevés de besoins non comblés.

Note(s): 

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

Notice Santécom: