Les besoins non comblés de services médicaux : un reflet de l'accessibilité des services de première ligne?

Notre étude avait pour objectif d'identifier les facteurs associés à la déclaration de besoins non comblés dans les six derniers mois. Plus précisément, nous visions à vérifier si les besoins non comblés reflètent l'accessibilité des services médicaux de première ligne.

Les résultats de notre étude mettent en évidence des proportions élevées de déclaration de besoins non comblés pour des problèmes souvent sérieux et impliquant des conséquences non négligeables pour les personnes. Ce phénomène semble en croissance et pourrait être un reflet de problèmes dans l'organisation des services médicaux de première ligne. En effet, divers facteurs relatifs au système de santé et à l'organisation des soins semblent jouer un rôle important dans la déclaration de besoins non comblés par les personnes participant à l'étude.

Les problèmes d'affiliation à une source de soins de première ligne sont particulièrement associés à ces besoins non comblés. Ne pas avoir un médecin de famille et avoir une source habituelle de soins dans des milieux spécialisés et à l'urgence sont associés à une plus grande déclaration de besoins non comblés, les autres facteurs étant pris en compte. Les organisations de soins auxquelles les personnes ont accès sont donc déterminantes dans la réponse aux besoins de soins des personnes.

Des caractéristiques individuelles sont associées aux BNC. Les femmes, les jeunes adultes, les immigrants récents, les personnes qui travaillent, celles qui utilisent une autre langue que l'anglais à la maison et celles qui se perçoivent pauvres tendent à déclarer davantage de BNC. Pour mieux comprendre cette relation, des analyses ultérieures permettront d'évaluer si les organisations auxquelles sont affiliées ces groupes de la population diffèrent des autres organisations de soins.

Par ailleurs, il est important de noter que dans la mesure des BNC, il existe une dimension subjective et individuelle qu'est la perception du besoin par l'individu. La perception de la santé et la perception du besoin de soins peuvent toutes deux être influencées par les attentes des personnes, indépendamment de l'état de santé et des besoins réels de services. De plus, certains facteurs culturels ou liés aux différences de perception de l'état de santé entre divers groupes n'ont pu être ici que partiellement pris en considération.

Le fait que la déclaration des BNC soit associée à de moins bons états de santé incite à une amélioration nécessaire du système de soins afin de mieux prendre en charge ces personnes.

Enfin, nos résultats suggèrent que l'amélioration de l'accès aux soins, notamment en favorisant l'affiliation aux médecins de famille, constituent des avenues de solutions à explorer, si on compte réduire les BNC.

Ces derniers points suggèrent par conséquent que les solutions ne passent pas seulement par une augmentation de l'accessibilité, qui pourrait se traduire par une disponibilité plus grande des cliniques sans rendez-vous. Une meilleure organisation de la première ligne médicale, par l'établissement de modèles favorisant la prise en charge et l'inscription de clientèles, est une avenue à explorer pour freiner l'accroissement des BNC dans la population.

Note(s): 

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-51103-8

ISBN (imprimé): 

978-2-550-51104-5

Notice Santécom: