Avis scientifique sur le port du masque dans la communauté en situation de pandémie d'influenza

Le port du masque fait partie des recommandations usuelles de protection personnelle dans les milieux de soins et les laboratoires. Cependant, l’utilisation d’une protection respiratoire dans la communauté pour contrôler l’influenza ne fait pas l’unanimité. Dans le doute, nous favorisons une approche basée sur le principe de précaution. Les recommandations de cet avis sont basées sur l’importance de limiter la transmission et d’assurer une protection des personnes en situation de pandémie en l’absence d’un vaccin et dans un contexte de pénurie d’antiviraux.

Ainsi, nous recommandons le port du masque dans la communauté comme une des mesures à prendre pour limiter la transmission du virus de l’influenza par des personnes infectées contagieuses afin de réduire les probabilités de contamination des personnes susceptibles. Cette position repose essentiellement sur le fait qu’en milieu de soins et qu’à l’occasion de certaines épidémies comme celle du SRAS en 2003, le port du masque a semblé réduire sensiblement la propagation de virus respiratoires.

Nous croyons que le port du masque en communauté pourra être particulièrement indiqué dans les situations suivantes : premièrement, chez les personnes qui sont en contact étroit avec des personnes malades; deuxièmement chez les personnes qui sont en contact étroit et fréquent avec d’autres personnes possiblement contagieuses, du fait de leur travail auprès du public, ou dans des situations de contact étroit comme celles rencontrées dans les transports en commun.

Il importe de rappeler toutefois que deux conditions doivent être respectées afin d’assurer un effet protecteur au port du masque par des personnes non infectées, à savoir le respect strict des modes d’utilisation des différents types de masques et l’utilisation simultanée des autres mesures visant à diminuer la transmission du virus de l’influenza dont le lavage fréquent des mains.

Le choix du type de masque à utiliser pour assurer une protection adéquate demeure ouvert à la discussion. Les recommandations de l’INSPQ, en relation avec le port de masque respiratoire dans la communauté, seront mises à jour dès que des informations scientifiques additionnelles seront disponibles sur les modes de transmission du virus de l’influenza (importance clinique relative de la transmission par aérosol) et sur l’efficacité des différents masques dans les contextes pratiques d’utilisation.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-50637-9

ISBN (imprimé): 

978-2-550-50636-2

Notice Santécom: