Enquête de santé auprès des Inuits du Nunavik 2004 : la santé des femmes et les comportements sexuels préventifs des hommes et des femmes

Ce résumé traite de la santé des femmes inuites du Nunavik ainsi que de la santé sexuelle des hommes et des femmes telle qu’elle a été rapportée lors de l’Enquête de santé auprès des Inuits du Nunavik en 2004. Les résultats portent sur les pratiques préventives des femmes en matière de santé – notamment les techniques de dépistage du cancer du col utérin et du sein, leur comportement pendant la grossesse ainsi que l’état de santé de leurs os. Ce résumé s’intéresse par ailleurs aux comportements sexuels préventifs des hommes et des femmes tels que le nombre de partenaires sexuels au cours de la dernière année et l’utilisation de méthodes contraceptives.

Plus de quatre femmes inuites adultes sur cinq avaient subi un test PAP au cours des deux années précédant l’enquête (82 %), et 60 % l’avaient subi au cours des 12 derniers mois. Le recours au test PAP est moins fréquent chez les femmes adultes ayant un plus faible niveau d’éducation. Parmi les femmes qui n’avaient jamais subi ce test ou qui l’avaient subi plus de deux ans avant l’enquête, 41 % ont affirmé que le test ne leur avait pas été offert par leur médecin. Quant au dépistage du cancer du sein, les résultats révèlent que 43 % des femmes avaient eu un examen clinique des seins par un professionnel de la santé au moins une fois, tandis que 30 % avaient subi ce genre d’examen au cours des deux années précédant l’enquête.

Quant au comportement pendant la grossesse, parmi les femmes ayant déjà donné naissance (77 %), 30 % avaient allaité seulement, comparativement à 29 % qui avaient donné le biberon et 40 % qui avaient utilisé une combinaison des deux. Au cours de leur dernière grossesse, 54 % des femmes ont affirmé avoir pris des suppléments pour prévenir les carences en fer et 49 % pour prévenir les carences en vitamines.

Quant à l’usage de la cigarette et la consommation d’alcool pendant la grossesse, 65 % des femmes fumaient quotidiennement, tandis que 44 % rapportent avoir consommé de l’alcool durant leur dernière grossesse.

L’évaluation de la santé des os des femmes a révélé que la qualité des os de 33 % des répondantes était normale, tandis que 57 % souffraient d’ostéopénie, une légère diminution de la qualité osseuse comparativement aux résultats des jeunes adultes de même âge et sexe, et 10 % souffraient d’ostéoporose.

En ce qui concerne les comportements sexuels préventifs des hommes et des femmes, 46 % des répondants ont déclaré n’avoir eu qu’un seul partenaire au cours de l’année précédant l’enquête, tandis que 22 % affirment avoir eu deux partenaires ou plus; cette proportion était plus élevée chez les hommes (25 %) que les femmes (19 %). Quant aux méthodes de contraception, 34 % avaient utilisé un condom la dernière fois qu’ils avaient eu une relation sexuelle. L’utilisation était plus répandue chez les jeunes (15 à 29 ans) que chez les répondants de 30 ans et plus. De façon générale, près de trois personnes sur dix (28 %) ont déclaré qu’elle ou leur partenaire avait généralement utilisé une méthode contraceptive au cours de la dernière année.

Note(s):