Réévaluation des risques toxicologiques des biphényls polychlorés

Dans la première phase de cette recherche, un bilan du devenir de l'ensemble des congénères de BPC dans l'organisme humain a été effectué afin de développer un modèle qui tient compte des déterminants de la cinétique des BPC totaux. Ce modèle cinétique permet, à partir des doses quotidiennes en BPC totaux, de prédire les concentrations de BPC dans les matrices biologiques pour différents scénarios d'exposition. Ce modèle permet aussi d'estimer la dose quotidienne en BPC qu'une personne devrait absorber en moyenne pour qu'on puisse atteindre les niveaux observés dans les matrices biologiques.

Par ailleurs, une analyse critique de l'ensemble des recherches épidémiologiques sur les effets toxiques des BPC sur la santé humaine a été réalisée et a permis de soulever des problématiques clés reliées, d'une part, à la mesure de la charge corporelle de BPC à travers les études et, d'autre part, à la mesure des effets des BPC sur la santé humaine.

Dans une phase subséquente de la recherche, les problématiques soulevées ont été prises en compte dans la détermination de seuils pour lesquels des effets ont été observés ou pas, pour chacun des systèmes étudiés. La détermination de ces seuils nécessite tout d'abord de vérifier s'il existe une relation causale entre l'exposition aux BPC et des altérations de la santé des sujets exposés. Pour chaque famille d'effets, une comparaison des résultats observés entre les différentes études est donc nécessaire. Afin de faciliter cette comparaison, les concentrations biologiques décrites ont été harmonisées. Cette harmonisation a permis d'assurer une équivalence entre les différents congénères mesurés d'une étude à l'autre. De ce fait, les concentrations de BPC rapportées dans les différentes études ont, d'une part, été converties en BPC totaux et, d'autre part, ajustées aux lipides (μg BPC totaux/kg de lipides).

Par ailleurs, comme le principe de recherche sur la causalité est un procédé qui nécessite la comparaison des différentes observations entre plusieurs études dans un domaine donné, il faut considérer un ensemble de critères avant de présumer l'existence d'un lien de cause à effet. La grille d'analyse proposée par Hill (1965) a donc été appliquée à chaque famille d'effets toxiques étudiés. L'analyse finale a tenu compte du fait que ces critères s'appliquent, en partie ou en totalité, à l'ensemble des études publiées.

De ce fait, cette démarche a conduit à établir une charge corporelle minimale de BPC pour laquelle un effet toxique a été observé, ou encore, une charge maximale de BPC pour laquelle aucun effet toxique n'a été détecté, exprimée en concentration de BPC totaux dans les lipides. Ces seuils ainsi établis ont été comparés aux concentrations de BPC observées actuellement dans les matrices biologiques chez les Canadiens et Canadiennes ou aux concentrations futures prédites par le modèle, ce qui a permis d'évaluer le risque actuel et futur pour les Canadiens et Canadiennes. À cette étape, le modèle cinétique a permis d'estimer la dose d'exposition qui correspond aux concentrations seuils obtenues.

Dans la perspective de la réévaluation de la DJA pour les BPC dans la population canadienne, les autorités responsables de l'établissement de directives et de normes au Canada ont alors l'information utile à la révision des critères sanitaires visant à protéger la santé de la population.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-49651-9

ISBN (imprimé): 

978-2-550-49650-2

Notice Santécom: