Dans le cadre de leurs mandats respectifs, trois instances se sont regroupées pour amorcer une réflexion sur le rôle du réseau de santé publique en prévention des troubles musculosquelettiques reliés au travail. Ces trois instances sont : la Table de concertation nationale en santé au travail , le Groupe scientifique sur les troubles musculosquelettiques liés au travail de l'Institut national de santé publique du Québec et le Regroupement des représentants en ergonomie du réseau public en santé au travail.

Ce document est issu de la collaboration de ces trois instances et il a été rédigé par un groupe de travail mandaté par la TCNSAT et le GS-TMS. Il présente d'abord un sommaire de la problématique des TMS, puis, il situe la réflexion sur le rôle et les orientations du réseau dans le cadre du Programme national de santé publique pour 2003-2012 (PNSP) du ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS, 2003). Pour chacune des fonctions de santé publique décrites dans ce programme, le document propose des objectifs généraux et spécifiques, décrit la situation actuelle et présente des recommandations à la TCNSAT et à l'INSPQ.

Le groupe de travail souhaite que les DSP et les CSSS des différentes régions, de même que les différents regroupements professionnels du réseau, soient informés du contenu du document et des recommandations retenues. Ces dernières influenceront le processus de planification et d'allocation des ressources en regard des activités du réseau en matière de TMS liés au travail.

L’importance des lésions professionnelles liées aux TMS nécessite que le réseau de santé publique en santé au travail clarifie son rôle et ses orientations d’actions de prévention. Le présent document expose les résultats d’une réflexion d’un groupe de travail ainsi que l’orientation retenue par la TCNSAT et l’INSPQ puis adoptée par la TCNSP, tout en s’inscrivant dans les objectifs du Programme national de santé publique. Sont ainsi jetées les bases d’un Programme provincial de lutte aux TMS pour le réseau de santé publique en santé au travail.

Cependant, pour agir plus efficacement en prévention de TMS, le groupe de travail souhaite une plus grande concertation entre le réseau de santé publique en santé au travail et ses partenaires. Dans cet esprit, rappelons qu’en 2002, le réseau a accueilli favorablement une invitation de la CSST à participer à sa relance du PI-LATR. Par la suite, la CSST a décidé de développer seule, un nouveau programme de prévention des TMS.

Afin de permettre aux directeurs de santé publique d’assumer leurs responsabilités en prévention des TMS, le groupe de travail est d’avis que le réseau de santé publique en santé au travail initie dès maintenant le présent programme de lutte aux TMS. Parallèlement, la reprise des discussions avec la CSST demeure nécessaire pour favoriser à nouveau la concertation entre les partenaires. 

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

2-550-45662-9

ISBN (imprimé): 

2-550-45661-0

Notice Santécom: