La résistance aux antituberculeux au Québec - 2004

Le Laboratoire de santé publique du Québec collige tous les résultats des épreuves de sensibilité auxquelles ont été soumis les isolats de bacilles tuberculeux pendant l'année civile afin de suivre l'évolution de la résistance aux antituberculeux au Québec.

Les tableaux reflètent notre surveillance de laboratoire des nouvelles souches de Mycobacterium tuberculosis. Ils présentent, pour l’ensemble de la province (1995 à 2004) et selon les 18 régions sociosanitaires (2000 à 2004), le profil annuel de la résistance des souches des nouveaux cas de tuberculose aux antituberculeux majeurs c’est-à-dire isoniazide (INH), rifampicine (RIF), éthambutol (EMB) et pyrazinamide (PZA).

Le nombre total de cas en 2004 (n = 203) est un des plus bas rapporté à ce jour. Nous observons, également, l’un des taux les plus bas de souches résistantes (7,4 %) depuis 1998, la moyenne des cinq dernières années étant 10,5 %. Le seul nouveau cas multirésistant (INH-RIF) rapporté depuis 2001 est un cas de la région 06.

Note(s): 

L'ensemble des données de surveillance du LSPQ sont disponibles dans la section du site Web de l'Institut réservée au LSPQ.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

2-550-45391-3

ISBN (imprimé): 

2-550-45390-5

ISSN (électronique): 

1911-3080

ISSN (imprimé): 

1716-8902

Notice Santécom: