La surveillance du diabète au Québec - Prévalence et mortalité en 2001-2002

Dans le contexte actuel au Québec d’accroissement de l’obésité et de la sédentarité ainsi que du vieillissement de la population, il est impérieux de faire la surveillance du diabète. Comme les données d’enquêtes ne nous permettent pas une surveillance adéquate de cette maladie chronique, l’INSPQ, mandaté par le ministère de la Santé et des Services sociaux, poursuit ses travaux de recherche sur la surveillance du diabète à partir de fichiers médicoadministratifs existants (MED-ÉCHO, fichier des services médicaux, des médicaments et des bénéficiaires de la RAMQ, fichier des décès). Dans le cadre de ces travaux de développement, l’Institut collabore au projet du Système national de surveillance du diabète (SNSD) coordonné par l’Agence de santé publique du Canada. Mentionnons que la méthodologie développée peut être mise à profit afin d’effectuer la surveillance d’autres pathologies.

Cet article se veut une continuité d’un document publié en 2002 et intitulé « La prévalence du diabète au Québec et dans ses régions : premières estimations d’après les fichiers administratifs » (Émond, 2002). En plus des mesures de prévalence, on retrouve des mesures de mortalité chez les personnes diabétiques et des comparaisons avec la population non diabétique.

Cet article vise principalement à mettre à jour les mesures de prévalence du diabète au Québec et dans les régions sociosanitaires publiées en 2002. Il vise aussi à présenter quelques données à jour sur la mortalité des personnes diabétiques. Ces nouvelles estimations viennent confirmer l’ampleur de la maladie dans la population québécoise. Elles viennent aussi mettre en lumière le besoin de plus en plus criant d’informations concernant le diabète au Québec. Après plusieurs années de développement, il est maintenant opportun de préparer un premier rapport complet de surveillance du diabète au Québec. Ce rapport, prévu pour l’an prochain, inclura, sans s’y limiter, des chapitres portant sur les facteurs de risque, la prévalence et le nombre annuel de nouveaux cas, les complications, comorbités et la mortalité des personnes diabétiques, le diabète gestationnel. On fera aussi des liens entre la défavorisation matérielle et sociale et la prévalence de la maladie. À plus long terme, on estimera aussi les coûts associés à la maladie ainsi que l’utilisation des services et des médicaments.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (imprimé): 

2-550-44330-6

Notice Santécom: