Éoliennes et santé publique : mise à jour 2023

Afin de répondre au besoin du réseau de la santé publique de documenter les répercussions sanitaires associées à l’industrie éolienne dans les milieux d’accueil et chez les travailleurs et travailleuses, une recension des écrits a été réalisée. Le rapport recense des effets sanitaires associés aux parcs éoliens en milieux terrestre et marin. Voici les principaux constats :

  • Effets sociaux et communautaires et acceptabilité sociale : dès la planification et l’implantation des projets éoliens, des divisions et des controverses au sein des collectivités peuvent émerger en raison du manque d’information et de participation de la population, ainsi que d’une perception d’injustice dans les impacts et les bénéfices sur l’environnement, la santé et l’économie.
  • Les impacts sur la qualité du paysage seraient tributaires de la signification du paysage pour la population locale et du contexte socioculturel propre au territoire d’accueil. Les attitudes et les prises de position seraient influencées par les perceptions subjectives, personnelles ou encore collectives des éoliennes et du paysage, basées sur les connaissances et les valeurs locales. Les points de vue du public n’étant pas homogènes, cette variété devrait être reconnue et prise en compte dans le processus de planification.
  • Il existe peu de données scientifiques sur les effets à la santé liés à des enjeux de qualité et de quantité d’eau potable associés aux éoliennes. La vulnérabilité des nappes d’eaux souterraines est un élément important à considérer dès le début afin de caractériser les risques pour les ressources en eau potable souterraine. Les phases de construction et d’exploitation pourraient être associées à des potentiels risques de contamination chimique des eaux souterraines. Davantage de connaissances sur les impacts des activités reliés aux éoliennes sur la qualité de l’eau des nappes/sources situées à proximité est nécessaire pour une meilleure documentation des risques potentiels.
  • Il existe une association entre le niveau d’exposition au bruit des éoliennes et le fort dérangement. Le critère de 10 % des personnes fortement dérangées par le bruit des éoliennes semble atteint à des niveaux de bruit un peu plus faibles que celui recommandé conditionnellement par l’Organisation mondiale de la Santé (45 décibels [dB] Lden). Concernant l’association entre l’exposition au bruit des éoliennes et les perturbations du sommeil, la qualité de vie, les effets cardiovasculaires ou les issues défavorables de la grossesse, les preuves sont toujours limitées. Le niveau de bruit des éoliennes ne serait pas le seul facteur de dérangement, plusieurs autres facteurs non acoustiques (personnels, sociaux ou d’autre nature) affectant la perception des populations avoisinantes.
  • Les ombres mouvantes ou les réflexions sur les pales des éoliennes peuvent être une source de dérangement pour les personnes exposées. Aucune des publications recensées n’a rapporté de risque en raison des ombres mouvantes ou des réflexions sur les pales pour les personnes souffrant d’épilepsie photosensible.
  • Les niveaux d’exposition aux champs électromagnétiques produits par les éoliennes semblent largement en dessous des valeurs limites recommandées par les organisations de santé reconnues et ne devraient donc pas entraîner d’effets néfastes sur la santé.
  • Divers risques et effets sur la santé des travailleurs et travailleuses ont été identifiés, associés aux grands chantiers de construction et complexes industriels et non spécifiquement à l’industrie éolienne. Devoir grimper et travailler en hauteur pour divers corps de métiers techniques serait la source la plus fréquente des blessures – comme des douleurs musculaires chroniques – et des décès liés aux chutes. Les écrits suggèrent davantage d’effets négatifs sur la santé des travailleurs et travailleuses des parcs marins que des parcs terrestres.
  • Les principales sources d’effets néfastes sur la santé (dérangement et nuisance à la qualité de vie) sont le bruit, l’impact visuel, les ombres mouvantes et les lumières clignotantes. En plus de varier en fonction des niveaux d’exposition propres à chaque source, les effets sont également modulés par des facteurs personnels, sociaux ou d’autre nature (sensibilité à la source, présence d’un bénéfice financier direct, perception des risques, etc.).
  • Afin d’éviter ou d’atténuer les effets négatifs et de bonifier les effets positifs, plusieurs auteurs et autrices recommandent de planifier l’arrivée de l’industrie avec les différentes parties prenantes, notamment en déterminant une distance acceptable en concertation avec le milieu d’accueil dans le cadre d’une évaluation des impacts qui tient compte des particularités locales propres à chaque milieu.
Éoliennes et santé publique : mise à jour 2023
Auteur(-trice)s
Emmanuelle Bouchard-Bastien
M. Env., conseillère scientifique, Direction de la santé environnementale et de la toxicologie, Institut national de santé publique du Québec
Mathieu Gauthier
Ph. D., conseiller scientifique spécialisé, Institut national de santé publique du Québec
Stéphanie Potvin
M. Sc., conseillère scientifique, Institut national de santé publique du Québec
Type de publication
ISBN (électronique)
978-2-550-97184-9
Date de publication