Les hospitalisations pour diarrhée et leur évolution depuis 1985 ainsi que la fraction étiologique liée aux infections à rotavirus chez des enfants de moins de 5 ans

Il y a eu 63 827 hospitalisations pour diarrhée chez les enfants de 1 mois à 59 mois (moins de 5 ans) dans la province de Québec entre le 1er avril 1985 et le 31 mars 1998 (pour les 13 années de l'enquête, soit 156 mois).

  • Il y a eu, en moyenne, 409 hospitalisations pour diarrhée (tous les diagnostics) par mois pour l'ensemble des 18 régions sociosanitaires (RSS) de la province de Québec.

En ce qui concerne les hospitalisations pour diarrhées, hormis la présence de pics saisonniers, la courbe « épidémique » montre la présence de pics annuels d'effectifs élevés (compris de 600 à 1 000 hospitalisations mensuellement) et de pics annuels d'effectifs moindres (compris de 400 à 600 hospitalisations mensuellement) : ces pics se succèdent alternativement de manière régulière pendant les 13 années de l'enquête. Il existe donc un cycle bisannuel avec des années à forte incidence faisant suite à des années de faible incidence.

  • Le nombre moyen de jours d'hospitalisations pour diarrhée (tous les diagnostics) est de 4,2 jours pour les saisons « hiver » (41 702 hospitalisations) et de 4,8 jours pour les saisons « été » (22 125 hospitalisations).
  • L'approche proposée a été de calculer les effectifs d'hospitalisations pour infection à rotavirus selon deux méthodes possibles :
    1. La méthode de Ho MS (et al.) et Jin SX (et al.) permet de décrire des effectifs annuels moyens de 1 505,9 hospitalisations pour infection à rotavirus (selon les calculs effectués : 19 577 hospitalisations pour l'ensemble de 13 années).
    2. La méthode du « coefficient » 0,37 (Ford-Jones EL et al., 1998) permet de décrire des effectifs annuels moyens de 1 816,6 hospitalisations pour infection à rotavirus (selon les calculs effectués : 18 615,9 hospitalisations pour l'ensemble de 13 années).
  • Les travaux de Brandt CD (et al.) (de 1983) corroborent les deux méthodes précédentes : utilisation de « coefficients » pondérés par mois pour les infections à rotavirus.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (imprimé): 

2-550-37951-9

Notice Santécom: