Rapport d’activités 2019-2020 : contrôle de la qualité des installations de mammographie au Québec

Dans le cadre du Programme québécois de dépistage du cancer du sein, l’Institut national de santé publique du Québec s’est vu confier le mandat de la certification des équipements de mammographie. Le Laboratoire de santé publique du Québec réalise les travaux requis à cette fin. La certification est un élément normatif, soit le résultat positif de la rencontre des diverses exigences du contrôle de qualité des installations de mammographie au Québec.

La mammographie a été reconnue scientifiquement pour son rôle dans la détection précoce d’anomalies de la glande mammaire avec une sensibilité supérieure à la palpation. Pour atteindre ces objectifs de détection précoce, les images mammographiques doivent être de grande qualité et le présent rapport s’intéresse exclusivement au contrôle de la qualité des installations radiologiques, notamment la performance des équipements et la qualité des images qui en résultent.

Les années 2012 – 2014 avaient été marquées par la fin du passage à la technologie numérique. La progression rapide de la technologie à capture directe (DR - Direct Radiography) retient alors l’attention et supplantera complètement la technologie à écrans photostimulables (CR – Computed Radiography). Par l’évaluation des objets détectés dans un fantôme de référence et l’analyse des images, on constate que la technologie DR conduit à des scores de qualité légèrement supérieurs, tout en diminuant la dose glandulaire moyenne de façon significative. Lors d’un changement de technologie, de détecteur ou de mammographe, un nouvel agrément du Programme d’agrément en mammographie délivré par l’Association canadienne des radiologistes et une nouvelle certification en mammographie délivré par le Laboratoire de santé publique du Québec sont requis. L’acquisition d’appareils de la technologie DR, désormais systématique, constitue un remplacement complet de l’appareil antérieur, d’où le besoin sans équivoque d’un nouvel agrément et d’une nouvelle certification.

Selon les données recueillies, les équipements sont fiables, sécuritaires et produisent des images de haute qualité. À la fin du mois de mars 2020, 150 unités de mammographie étaient couvertes par une certification dont 143 dans des centres désignés par le Programme québécois de dépistage du cancer du sein et 2 unités mobiles additionnelles à l’Institut national de santé publique du Québec. À l’exception des unités gérées par L’Institut national de santé publique du Québec, seuls les centres désignés, avec des unités certifiées, sont autorisés à réaliser les mammographies de dépistage de ce Programme. Ces centres contribuent ainsi à l’atteinte de l’objectif du Programme, soit la réduction de la mortalité par cancer du sein.

Le Laboratoire de santé publique du Québec veille à ce que tous les rapports de vérification produits par les physiciens à la suite de la vérification des installations de mammographie soient présentés à temps, qu’ils soient complets et que les recommandations qu’ils contiennent soient réalisées adéquatement et promptement. La préoccupation dévolue aux unités utilisées dans les centres de dépistage s’étend à toutes les unités de mammographie du réseau, lesquelles sont toutes soumises aux mêmes exigences de qualité.

Rapport d’activités 2019-2020 : contrôle de la qualité des installations de mammographie au Québec

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-89577-0

ISSN (électronique): 

2291-0743

Notice Santécom: