Facteurs associés à la sensibilité et la spécificité du dépistage dans le cadre du Programme québécois de dépistage du cancer du sein

Puisque le Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) est implanté depuis de nombreuses années, il est maintenant possible et essentiel d’étudier la sensibilité et la spécificité du dépistage. Ces mesures varient selon les caractéristiques des femmes dépistées, des radiologistes ainsi que des centres de dépistage.

  • Il est plus difficile d’atteindre une bonne sensibilité et une bonne spécificité lorsque les femmes ont eu un antécédent de ponction ou biopsie, chez les femmes pour qui il s’agit d’une première mammographie de dépistage, chez les femmes qui utilisent l’hormonothérapie de remplacement ou chez les femmes avec densité mammaire élevée.
  • On remarque que la performance globale du dépistage est moins élevée lorsque l’année de graduation des radiologistes est de 2010 et plus, lorsque leur volume de lecture de mammographie de dépistage est faible et lorsqu’il s’agit d’une femme radiologiste.
  • La nouvelle technologie numérique utilisée pour effectuer des mammographies de dépistage est associée à une diminution de la performance globale du dépistage, liée à une diminution de la spécificité.
Facteurs associés à la sensibilité et la spécificité du dépistage dans le cadre du Programme québécois de dépistage du cancer du sein

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-83796-1

Notice Santécom: