Initiatives des gouvernements ayant adopté des cibles de reformulation des aliments transformés : analyse du processus de développement et de mise en oeuvre

On entend par cibles de reformulation des aliments transformés des objectifs chiffrés d’amélioration de la composition nutritionnelle (sodium, gras trans, gras saturés, sucre), pour une ou des catégories d’aliments. L’atteinte de ces cibles est définie dans le temps et souvent, se fait de manière graduelle, c’est-à-dire, par étape. Cette mesure gouvernementale vise à agir sur la qualité nutritive des aliments pour influencer positivement les apports nutritionnels au sein de la population. Ce document a recensé des initiatives volontaires et réglementaires de gouvernements ayant adopté des cibles de reformulation des aliments transformés dans plus de cinquante pays.

La revue de littérature grise a permis de constater que :

  • Plusieurs pays et régions à travers le monde ont adopté de telles cibles visant majoritairement la réduction du sodium dans les aliments, suivi de la réduction ou l’élimination des gras trans et enfin, la réduction des gras saturés et/ou totaux et du sucre.
  • Plusieurs pays ayant adopté des cibles de reformulation ont enregistré des réductions des teneurs en certains nutriments dans les aliments transformés, ce qui porte à croire que la mesure a le potentiel d’influencer positivement les apports nutritionnels.
  • L’expérience des cibles de réduction du sodium au Royaume-Uni nous permet également de constater qu’une stratégie globale et intégrée peut mener à des résultats probants, car une réduction de l’apport alimentaire en sel de l’ordre de près de 15 % a été enregistrée de 2001 à 2011.
  • Le leadership et l’engagement soutenus du gouvernement de même que des mécanismes de gouvernance et de transparence pouvant baliser les relations entre le gouvernement et l’industrie alimentaire sont des facteurs clés de succès pour ce type d’initiative.
  • La surveillance et le monitorage de l’offre alimentaire sont la pierre angulaire de la mesure des cibles de reformulation des aliments transformés. En effet, un portrait juste de l’offre alimentaire et de la composition nutritionnelle des aliments transformés est essentiel pour documenter la qualité nutritionnelle avant la mise en place de cibles et soutenir un dialogue factuel avec l’industrie alimentaire. Ceci permettra également de progresser vers des approches plus coercitives en cas de non-performance de l’industrie.
  • Il est recommandé que les cibles de reformulation des aliments transformés soient spécifiques, mesurables (avec valeurs au temps 0), acceptables et ambitieuses, réalistes et définies dans le temps.
  • Pour faciliter l’adhésion de l’industrie alimentaire, il est important de comprendre la complexité des interactions entre les acteurs de la chaîne bioalimentaire, les réalités propres à différents secteurs d’activités de même que les freins et motivations des divers acteurs. Ceci permettra d’identifier les incitatifs les plus pertinents et possiblement les pénalités qui vont stimuler l’adhésion aux cibles et ultimement, la performance de l’industrie alimentaire.
  • Idéalement, la reformulation des aliments ou la réduction de certains nutriments devrait se faire de manière graduelle pour laisser le temps aux consommateurs de s’adapter, devrait améliorer la qualité nutritive globale du produit et ne devrait pas induire une hausse de prix pour les produits de meilleure valeur nutritive.
  • L’impact d’une mesure de cibles de reformulation devrait être potentialisé en l’intégrant dans une stratégie globale comprenant un éventail de mesures complémentaires visant l’amélioration de l’offre alimentaire. Il est également recommandé de tenir compte des réalités complexes inhérentes aux systèmes alimentaires.
Initiatives des gouvernements ayant adopté des cibles de reformulation des aliments transformés : analyse du processus de développement et de mise en oeuvre

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-81211-1

Notice Santécom: