Problèmes de sécurité du travail attribuables à une perte d'audition en milieu de travail bruyant - Le cas des événements multiples

Cette étude s'intéresse à la sécurité du travail en milieu bruyant par le biais d'une analyse qui considère le nombre d'accidents dont les travailleurs, atteints ou non de dégradation auditive, ont été victimes au cours d'une période donnée en fonction de leur âge. Les données proviennent des résultats d'examens audiométriques recueillis dans le cadre d'activités de dépistage en milieu de travail réalisées par le CED de l'INSPQ et des accidents déclarés à la CSST par ces travailleurs au cours de la période s'écoulant entre 1983 et 1998. L'objectif poursuivi est de vérifier s'il existe une association entre, d'une part, le niveau de bruit ambiant en milieu de travail et la dégradation auditive et, d'autre part, le risque d'être victime d'un ou plusieurs accidents du travail. Une analyse log-binomiale a été réalisée. Globalement, les résultats indiquent que :

  1. Les milieux bruyants (≥ 90 dBA) sont caractérisés par un risque d'accidents (simple ou multiples) plus élevé que les milieux moins bruyants (< 90 dBA);
  2. La perte d'audition contribue également à l'augmentation du risque d'accidents multiples;
  3. Pour un niveau d'audition donné, l'effet du bruit intense (≥ 90 dBA) sur le risque d'accidents (simple ou multiples) est égal, voire supérieur, au fait de passer d'un niveau d'atteinte donné au niveau d'atteinte supérieur.

Les résultats de cette étude contribuent à cerner les enjeux associés à cette problématique au plan de la sécurité du travail et à montrer l'importance qui devrait lui être accordée par les entreprises et les organismes soucieux de la prévention des accidents.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (imprimé): 

2-550-41487-X

Notice Santécom: