Le diabète à Montréal : un problème qui continue de prendre de l'ampleur

Le fardeau

  • En 2011-2012, 138 000 personnes âgées de 20 ans et plus vivent avec le diabète à Montréal, soit une augmentation de 70 % depuis 2000-2001.
  • À Montréal, comme dans le reste de la province, cette hausse du nombre de personnes atteintes de diabète s'explique principalement par le vieillissement de la population et la diminution de la mortalité dans la population diabétique.
  • La prévalence du diabète est plus élevée à Montréal que dans le reste du Québec, probablement en partie à cause de la surreprésentation des populations vulnérables sur le territoire.
  • L'incidence du diabète est stable dans le temps. C'est un peu plus de 10 000 nouveaux cas qui sont identifiés à Montréal chaque année.
  • En 2011-2012, le taux de mortalité est deux fois plus élevé chez les personnes diabétiques que chez les non-diabétiques.

Les disparités territoriales

  • On observe à Montréal d'importantes disparités territoriales, tant par rapport à la prévalence du diabète qu'à son évolution dans le temps.
  • Entre 2000-2001 et 2011-2012, les écarts se creusent sur l'île. La maladie progresse plus rapidement dans l'est de Montréal et dans les quartiers qui longent le nord de l'île alors que la situation est plus stable dans les quartiers centraux.

L'utilisation des services de santé

  • Les personnes diabétiques vivant à Montréal consultent plus souvent les spécialistes que la population diabétique du reste du Québec, notamment, les ophtalmologistes, les endocrinologues et les cardiologues.
  • La proportion de personnes diabétiques hospitalisées ou ayant recours à l'urgence est à la baisse.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-89673-491-7

Notice Santécom: