La résistance aux antituberculeux au Québec – 2012-2013

Durant l'année 2013, le nombre total des nouveaux cas confirmés de tuberculose (n = 201) est demeuré stable par rapport à l'année 2011 (n = 200) et 2012 (n = 205). Par contre, une augmentation notable des cas de tuberculose confirmés a été enregistrée en 2012 au Nunavik due à une épidémie déclarée en novembre 2011. Dans cette région, 52 cas ont été confirmés, ce qui représente le quart des cas confirmés dans la province pendant l'année 2012. Un retour à un nombre attendu de cas est enregistré au Nunavik en 2013, mais est compensé par une augmentation du nombre de cas dans la région de Montréal.

Deux souches de M. africanum, rapportées en 2012, ont été isolées de spécimens des voies respiratoires prélevés chez un homme âgé de 33 ans et une enfant de 2 ans. En 2013, deux souches de M. africanum ont été isolées; l'une d'une expectoration d'un homme âgé de 47 ans et l'autre, d'une biopsie péritonéale d'une femme âgée de 38 ans. Ces souches étaient sensibles aux antibiotiques.

La proportion de souches résistantes aux antituberculeux majeurs enregistrée au Québec a atteint 8,8 % en 2012 et 8 % en 2013, comparativement à 11 % en 2011. Cette résistance reste principalement associée à la monorésistance à l'INH.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-72333-2

ISSN (électronique): 

1911-3080

Notice Santécom: 

27264