Le Programme québécois de dépistage du cancer du sein (PQDCS) a pour objectif de réduire d’au moins 25 % le taux de mortalité causée par le cancer du sein chez les femmes de 50 à 69 ans en ciblant la participation d’au moins 70 % de la population visée et en offrant des services de mammographie de haute qualité. La mammographie est actuellement l’examen diagnostique le plus précis pour la détection précoce du cancer du sein et constitue l’examen fondamental à la base de ce programme. Des lésions dans les tissus mammaires peuvent ainsi être détectées précocement et avant même que l’examen clinique puisse démontrer ces lésions. Les avantages d’un diagnostic précoce, dont la prise en charge thérapeutique rapide, surpassent les risques associés à l’exposition aux radiations ionisantes. Pour atteindre les objectifs d’un tel programme, il importe que la qualité des mammographies soit excellente et que les doses soient maintenues à un niveau aussi bas que possible.

Des centres de dépistage désignés (CDD) réalisent les mammographies. Lorsque des mammographies se révèlent anormales, les femmes sont alors dirigées vers des centres hospitaliers qui ont l’appellation de centres de référence pour investigation désignés (CRID) où des examens complémentaires confirment ou infirment les premiers résultats.

Le ministère de la Santé et des Services sociaux (MSSS) a mis en place une certification des CDD et des CRID basée sur des normes, des exigences et des modalités, afin d’assurer des performances élevées de l’unité de mammographie et des images résultantes de très haute qualité. Cette certification prend aussi en compte les compétences des technologues, radiologues et physiciens, telles que reconnues par leurs ordres professionnels ou associations.

Le Laboratoire de santé publique du Québec (LSPQ), à titre de mandataire, gère le programme de certification. Les obligations et responsabilités plus spécifiques à ce mandat incluent :

  • le suivi de la qualité en cours de certification;
  • l’obligation d’informer les centres, leurs agences régionales et le MSSS, des anomalies pouvant affecter la qualité des services de dépistage et des actions correctives à apporter;
  • l’attribution ou le retrait de certifications PQDCS.

Le Manuel de contrôle de la qualité en mammographie - Programme québécois de dépistage du cancer du sein – Volume 1 : Technologue en radiologie et le Manuel de contrôle de la qualité en mammographie - Programme québécois de dépistage du cancer du sein – Volume 2 : Physicien biomédical servent de référence au Québec pour le suivi et l’évaluation de la qualité des unités de mammographie.

Chaque année, le LSPQ produit un rapport d’activités sur la certification des installations de mammographie utilisées aux fins du PQDCS. Le présent document fournit un état de situation et des statistiques pour la période du 1er avril 2010 au 31 mars 2011.

Auteur(s): 

Sujet(s): 

Type de publication: 

ISBN (électronique): 

978-2-550-62855-2

ISSN (électronique): 

2291-0743

Notice Santécom: